Contre la baisse des tarifs, les biologistes ferment les laboratoires d’analyses médicales

Contre la baisse des tarifs, les biologistes ferment les laboratoires d’analyses médicales

17.04.2013
  • 1366204769426170_IMG_103310_HR.jpg

Les syndicats, organisations et réseaux de biologistes médicaux libéraux regroupés dans la Plateforme d’exercice professionnel (PEP) appellent ce mercredi à la fermeture des quelque 3 700 laboratoires d’analyses médicales. « Plus de 80 % des laboratoires seront fermés », prévoyait hier François Blanchecotte, président du Syndicat des biologiques (SDB).

Les biologistes protestent contre la 7e année consécutive de baisses tarifaires. C’est en effet aujourd’hui qu’entrent en application les modifications de la nomenclature décidée en février par l’Union nationale des caisses d’assurance-maladie (UNOCAM) et publiée dans le journal officiel du 27 mars. Ces décotes doivent permettre à l’assurance-maladie de réaliser 96 millions d’euros d’économies.

Dans le quotidien « Le Monde » daté du 17 avril, la PEP a fait paraître une lettre ouverte au Président de la République « sur la menace immédiate pesant sur les laboratoires ». « Votre gouvernement ne peut pas exprimer sa volonté de privilégier la médecine de proximité tout en étranglant financièrement des laboratoires qui contribuent à 60 % des diagnostics de cette médecine de premier recours », plaident les biologistes libéraux.

 C.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
18.04.2013 à 11h02

« Evolution lamentable d'une profession médicale de proximité qui ne pourra plus répondre aux urgences car les plateaux techniques sont parfois distant de plus de 100 km des laboratoires associés !
Et Lire la suite

Répondre
 
Raphaël L Médecin ou Interne 18.04.2013 à 08h35

« Je croyais que c'était bien de faire des économies ? Voilà le résultat de la politique des bouts de chandelles à court terme. »

Répondre
 
18.04.2013 à 07h25

« Le premier a avoir imposé une baisse de 17% de nomenclature était le ministre de la santé Claude EVIN en 1989 conseillé par... Jérôme CAHUZAC. Nicolas SARKOZY et Xavier BERTRAND ont facilité l'entré Lire la suite

Répondre
 
17.04.2013 à 19h32

« Vraiment désolant... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
FILLON

François Fillon : « Le gouvernement socialiste a montré son mépris des médecins »

« Pas question de toucher à l'assurance-maladie, et encore moins de la privatiser ». Après des semaines de polémique, le candidat LR à l'élection présidentielle détaille sa contre-attaque sur le terrain de la santé. Il reproche au gouvernement d'avoir voulu imposer aux médecins le tiers payant – dont il supprimera, s'il est élu, le caractère obligatoire. Entretien. 13

À Saint-Lunaire, branle-bas de combat pour remplacer un généraliste

st lunaire

À Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine), station balnéaire près de Dinard, la prochaine saison touristique donne des sueurs froides à la mairie. L... Commenter

Les décotes tarifaires unilatérales ne passent pasLes radiologues prêts au bras de fer avec la CNAM Abonné

radiologue

Furieux de l'entrée en vigueur de nouvelles baisses de tarifs et des forfaits techniques imposées par l'assurance-maladie, les radiologues... 3

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions-1

Après dix mois de débats, une cinquantaine d’évènements réunissant plus de 2 000 personnes et une « importante » concertation sur Internet,... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter