Éric Abidal, est « un cas exceptionnel », estime le chirurgien qui l’a opéré

Éric Abidal, est « un cas exceptionnel », estime le chirurgien qui l’a opéré

09.04.2013
  • 1365513327423913_IMG_102722_HR.jpg

Le défenseur international de l’équipe du FC Barcelone Éric Abidal, qui, en février dernier, avait reçu le feu vert de ses médecins, a rejoué dans un match officiel du championnat d’Espagne de football. Un retour au haut niveau que son chirurgien qualifie d’exceptionnel. « Il n’y a pas d’antécédents de ce type, c’est une situation miraculeuse. Normalement, l’objectif est que la personne retrouve son travail habituel, ce qui se produit dans 90 % des cas. Là, c’est un cas exceptionnel », a estimé le Dr Juan Carlos Garcia Valdecasas qui a pratiqué la greffe du foie le 10 avril 2012 à l’hôpital Clinic de Barcelone. Interrogé par « le Parisien », l’ancien médecin de l’équipe de France Fabrice Bryand a lui expliqué que « ce qui est arrivé à Éric Abidal, ce n’est pas un miracle mais une prouesse médicale ». Le Pr Henri Bismuth, auteur de la première transplantation hépatique en France, avait, lui, confié au « Quotidien », au moment de l’intervention, que la pratique du sport de haut niveau, après une transplantation chez un sujet en très bon état général restait possible.

Encore deux ans

Entré à la 70e minute du match opposant le FC Barcelone à Majorque, l’ancien défenseur latéral de l’équipe de France, âgé de 33 ans, a été ovationné. À l’issue de la rencontre, arborant un tee-shirt sur lequel était inscrit : « Merci mon cousin », il déclarait : « C’est un moment spécial pour moi. Je remercie avant tout mon cousin sans qui je ne serais pas là aujourd’hui. » Le joueur a en effet bénéficié d’une transplantation avec donneur vivant, ce qui a permis de raccourcir les délais, après une rechute d’un premier cancer hépatique opéré en avril 2011. À 33 ans, expliquait-il, « l’objectif était de terminer ma carrière en ayant rejoué, et si je me sens bien et que je peux encore jouer un ou deux ans, je le ferai ». Un projet qui, selon le Dr Valdecasas, est loin d’être utopique. « La question sur ce qu’il peut faire, il y répondra lui-même (...) Mais je crois que oui, il pourrait encore jouer deux ans de plus », a-t-il estimé.

En attendant, certains spéculent déjà sur une titularisation demain lors du match retour du quart de finale de la ligue des champions FC Barcelone-PSG, un an jour pour jour après sa greffe du foie.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Santé au travail, médiateurs, coaching : comment Touraine veut « soigner les soignants » dans les hôpitaux

touraine

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, le plan d'action du gouvernement visant à améliorer les conditions de travail des... 4

Vaccination par les pharmaciens, protection maternité : le budget de la Sécu définitivement adopté

vaccin ph

Le Parlement a adopté définitivement ce lundi, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le PLFSS 2017 (projet de loi de financement de... Commenter

Le nombre de cancers a augmenté de 33 % entre 2005 et 2015 dans le monde

En 2015, 17,5 millions de cas de cancer ont été recensés dans le monde, ainsi que 8,7 millions de décès, selon la dernière édition du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter