Remboursement des prothèses de cheville : l’État condamné pour « excès de pouvoir »

Remboursement des prothèses de cheville : l’État condamné pour « excès de pouvoir »

08.04.2013
  • 1365435539423642_IMG_102668_HR.jpg

Le Conseil d’État a annulé « pour excès de pouvoir » un arrêté des ministères de la Santé et du Budget du 23 novembre 2011 qui encadrait strictement le remboursement des prothèses totales de chevilles. Ce texte réservait l’arthroscopie de la cheville « aux centres pratiquant un nombre minimum d’implantations de prothèses de cheville de 10 par an, depuis au moins trois ans ».

À l’origine de ce recours, l’Union nationale des chirurgiens de France (UCDF) et le Syndicat national des chirurgiens orthopédistes (SNCO) sont satisfaits de cette décision rendue en 20 février dernier : « Le Conseil d’État a bien confirmé que l’assurance-maladie n’était que le financeur de notre système de protection sociale, et ne devait pas être le décideur des compétences chirurgicales. »

« Le non-remboursement d’un dispositif implantable en chirurgie pénalise considérablement l’activité, commente le Dr Philippe Cuq, coprésident du BLOC. Cette décision montre que les quotas d’activité ne sont pas des critères justifiés pour autoriser ou non une activité chirurgicale, et ce quelle que soit la spécialité. »

L’État a par ailleurs été condamné à verser à l’UCDF et au SNCO la somme de 1 500 euros chacun au titre des frais de justice.

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
09.04.2013 à 20h05

« A priori un" un arrêté des ministères de la Santé et du Budget du 23 novembre 2011 " n' a rien à voir avec l'assurance maladie contrairement à ce qu'affirme - les conclusions de " l’Union national Lire la suite

Répondre
 
09.04.2013 à 11h52

« L'on aimerait que les mêmes préconisations soient défendues par les syndicats de chirurgie viscerale en ce qui concerne les quotas de cancérologie et peut être bientôt d'obésité qui décrétent (selon Lire la suite

Répondre
 
09.04.2013 à 11h42

« A chacun sa compétence. »

Répondre
 
09.04.2013 à 09h28

« Les quotas s'appliquent aux établissements et pas aux chirurgiens, c'est donc bien un outil de régulation administrative pour permettre les restructurations. Ils peuvent avoir un effet pervers en fa Lire la suite

Répondre
 
09.04.2013 à 08h05

« Le problème aujourd'hui réside dans le fait que la sécurité sanitaire s'appuie de plus en plus sur la sécurité financière et au lieu de légiférer au nom de la première notre pays prend des mesures p Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 5

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... 12

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

ROSP

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter