DPC à l’hôpital : un forfait annuel de 1 200 à 1 500 euros par PH

DPC à l’hôpital : un forfait annuel de 1 200 à 1 500 euros par PH

02.04.2013
  • 1364917572422151_IMG_102293_HR.jpg

L’Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH), qui gère le développement professionnel continu (DPC) de 30 000 praticiens hospitaliers, a annoncé que le montant du forfait affecté au DPC des PH s’élèverait entre 1 200 et 1 500 euros par an.

Cette annonce intervient après une réunion du conseil du développement médical hospitalier (CDPCMH), qui a permis de valider le budget et les modalités de prise en charge des forfaits DPC.

L’ANFH disposait déjà d’une enveloppe de 14 millions d’euros correspondant à la cotisation des employeurs (0,5 % en CHU et 0,75 % en CH). S’y ajoutent 17,2 millions d’euros issus de la contribution sur le chiffre d’affaires de l’industrie pharmaceutique réservée au DPC des médecins hospitaliers.

Le montant du forfait issu de cette contribution a été fixé à 750 euros par praticien. « Il permet de doubler la part employeur, affirme l’ANFH. Sur la base d’une hypothèse de réalisation en 2013 d’un programme de DPC par 50 % des médecins hospitaliers éligibles, cela permet au total de financer en moyenne le DPC de ces médecins à hauteur de 1 200 à 1 500 euros environ. »

Une convention entre l’ANFH et l’OGDPC

L’ANFH explique que ce forfait viendra abonder l’enveloppe de l’établissement chaque fois qu’un programme sera réalisé par un médecin éligible. « L’établissement pourra choisir d’utiliser ce forfait pour financer le DPC concerné ou de le mutualiser en interne pour en faire bénéficier d’autres programmes, en fonction de sa propre politique et des orientations prises en commission médicale d’établissement (CME). »

Le déblocage du financement du DPC à l’hôpital a permis la signature d’une convention entre l’organisme gestionnaire du DPC (OGDPC) et l’ANFH qui se voit confier la gestion de la contribution de l’industrie pharmaceutique réservée au développement professionnel des médecins hospitaliers.

Il y a trois semaines, l’OGDPC avait fixé à 3 700 euros le forfait annuel maximal dont pourra bénéficier chaque médecin libéral pour réaliser son DPC. Cette enveloppe permettra d’indemniser le praticien pour pertes de ressources et de régler l’organisme de formation.

 CH.G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 22

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... 3

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 2

Dix cliniques ferment par an : la FHP dénonce le « goût amer » du quinquennat Touraine

clinique

Lamine Gharbi ne regrettera pas Marisol Touraine au ministère de la Santé. À un mois du premier tour de la présidentielle, le patron de la... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter