Un Français sur 2 a mal à son sommeil

Un Français sur 2 a mal à son sommeil

22.03.2013
  • 1363968707419758_IMG_101528_HR.jpg

Un Français sur deux se plaint de son sommeil, selon l’enquête nationale 2013 « sommeil et environnement » menée par l’INSV-MGEN, publiée à l’occasion de la Journée du sommeil de ce 22 mars. Les conséquences sur la santé physique, psychique et la vie sociale sont loin d’être négligeables. L’enquête effectuée par Opinion Way confirme, chez les 1 000 adultes interrogés, la plainte importante et le faible recours thérapeutique.

Les Français dorment en moyenne 7 heures mais ils sont 30 % à dormir moins de 6 heures. Or, la réduction du temps de sommeil est associée à un risque de diabète 2, d’obésité et de pathologies cardiovasculaires, sans parler des accidents liés aux troubles de vigilance. Quelque 69 % d’entre eux se réveillent au moins une fois par nuit, les réveils imprévus durant 24 minutes en moyenne.

Dans l’échantillon concerné, seulement 18 % des personnes ont un traitement, un médicament dans les deux tiers des cas. Le Pr Damien Léger, président de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) précise que la prescription d’hypnotique est réservée à des situations précises pour une durée limitée.

Gare au bruit et aux portables dans la chambre

La qualité de l’environnement du sommeil apparaît comme un élément clé du bon sommeil. Le bruit est un perturbateur majeur (endormissement et 1er facteur de réveil) : une personne sur 3 est gênée par le bruit, le plus souvent extérieur (circulation). Qu’il s’agisse d’éveils francs, de micro-éveils, ou de passage à des stades de sommeil léger, la durée du sommeil le plus restaurateur est réduite sous l’effet du bruit. De plus, ce sommeil est fragmenté, rappelle le Dr Joëlle Adrien (INSERM), présidente conseil scientifique INSV.

L’observatoire francilien du bruit créé à l’initiative du Conseil régional d’Ile-de-France à la demande des associations de défense de l’environnement, Bruitparif a mis en place des instruments de mesure du bruit afin de sensibiliser le grand public. (www.bruitparif.fr).

Autre élément perturbateur, la lumière est un ennemi de plus en plus présent. Gare aux portables et autres écrans !

Si 85 % des Français déclarent dormir dans l’obscurité dont 24 % dans le noir complet. Près de 24 % est exposée à l’éclairage public dans la chambre. Trois quarts d’entre eux y ont un appareil électronique, 42 % leur téléphone mobile allumé. Au cours de la nuit, 64 % sont susceptibles d’être réveillés par la sonnerie de leur mobile et 21 % répondent aux messages : ils sont à la fois perturbés par le bruit et la lumière avec un effet comparable à celui du travail « on call » des professions urgentistes. « L’envahissement de la chambre par les portables constitue un problème réellement préoccupant », s’inquiète le Pr Léger.

Une chambre entre 16 et 18°

La lumière étant un puissant synchroniseur de l’horloge biologique, rappelle le Dr Claude Gronfier (INSERM U846 Lyon). Il faut qu’elle soit présente au bon moment avec une exposition pendant la journée. Le soir elle retarde l’endormissement car veiller tard décale l’horloge. Le conseil : bannir des chambres écrans veilleuses et voyants lumineux… L’Association pour la Protection du Ciel et de l’environnement Nocturne (ANPCEN) adresse un message « Regardons autrement la lumière artificielle la nuit » et rappelle les actions entreprises avec les lois du Grenelle de l’environnement appliquées en 2012 concernant les enseignes lumineuses.

Troisième ennemi du sommeil, la température. « Une chambre entre 16 et 18 ° va à la fois favoriser le sommeil et faciliter la respiration », souligne le Dr Alain Muzet (Strasbourg). Les Français interrogés sont conscients de l’impact de l’environnement thermique. Pourtant, 67 % dorment à deux, 21 % avec un animal de compagnie ce qui accentue la nécessité de rafraîchir la chambre, une personne dégagerait autant de chaleur qu’une ampoule 80 watts… La majorité dort la fenêtre fermée : entre chaleur et bruit il faut choisir.

Pour en savoir plus sur la journée : www.journeedusommeil.org. Différents outils sont téléchargeables sur le site de l’INSV : www.institut-sommeil-vigilance.org. Plus d’infos sur le sommeil sur le site de la Société française de Recherche et Médecine du sommeil www.sfrms.org

 Dr JANINE DEFRANCE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 20

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter