Grande-Bretagne : les généralistes déclarent prescrire (aussi) des placebos

Grande-Bretagne : les généralistes déclarent prescrire (aussi) des placebos

22.03.2013
  • 1363975475419697_IMG_101565_HR.jpg

La quasi-totalité des médecins généralistes britanniques (97 %) reconnaissent avoir prescrit un placebo à un patient, et plus des trois quarts admettent y recourir au moins une fois par semaine, selon une étude publiée par des universitaires, réalisée auprès de 783 médecins.

97% des médecins disent avoir déjà prescrit des « placebos impurs », c’est-à-dire des traitements ou examens sans effet connu sur la maladie en cause, comme le recours à des antibiotiques pour lutter contre des virus alors que les antibiotiques n’agissent que sur les bactéries.

Suppléments de sucres, solutions salines... et effet psychologique

Pour soigner leurs patients, environ 12 % des médecins reconnaissent aussi avoir utilisé des « placebos purs », qui ne contiennent pas de molécules pharmaceutiques, tels les suppléments de sucre ou les solutions salines, selon l’enquête de chercheurs des universités d’Oxford et de Southampton (sud de l’Angleterre).

Les médecins pensent que les placebos « peuvent aider les patients » en provoquant « les effets d’un traitement psychologique », explique Jeremy Howick, l’un des auteurs de l’enquête. « L’effet du placebo sert à libérer des analgésiques naturels dans le système nerveux », complète son collègue George Lewith. Il juge « irrationnel le stigmate lié au placebo » et appelle à développer la recherche sur des « placebos éthiques et économiques ».

(Avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter