Dr Borée, médecin de campagne et blogueur, dévisse pour « fuir avant la catastrophe »

Dr Borée, médecin de campagne et blogueur, dévisse pour « fuir avant la catastrophe »

18.03.2013
  • Borée

C’est l’histoire d’un généraliste qui avait « fui la ville pour venir recréer un cabinet dans un trou perdu mais au vert ». Cette histoire prendra fin dans trois mois, lorsque le Dr Borée dévissera sa plaque, après 8 ans d’exercice en zone rurale. Le généraliste, blogueur notoire et très suivi (1), a annoncé sa décision sur Twitter ce lundi matin, 18 mars. Il détaille ses motivations dans un long billet publié sur son blog, en précisant que son aventure se poursuivra, probablement « dans une "campagne" qui sera à 20 ou 30 kilomètres d’une grande ville, pas plus ».

boree.png

À travers ce témoignage, le Dr Borée fait un état des lieux personnel mais sans doute assez représentatif des difficultés auxquelles sont aujourd’hui confrontés les médecins de campagne. « Les cinémas à 40 minutes, la gare principale à 1h20, les grandes villes à plus de 2 heures de route, le réseau téléphonique mité, la connexion ADSL anémique, ça commence à bien faire », écrit le blogueur qui détaille ses motivations pour se rapprocher d’une grande ville.

« Dans l'immédiat, j'ai besoin de changer d'air »

Il évoque également les raisons professionnelles de son choix. C’est notamment le manque de perspectives qui l’ont poussé à dévisser. « Je commence à me fatiguer d’un environnement professionnel assez peu stimulant », raconte le blogueur qui regrette le manque d’échanges avec ses confrères, l’éloignement de la Fac qui ne favorise pas l’accueil des stagiaires…

Et puis il y a l’argument financier : « Je sais que je ne suis de loin pas le plus à plaindre. Mais voir mon bénéfice stagner depuis 4 ans ou hésiter à prendre des congés parce que c’est à chaque fois un gros trou dans la caisse, j’en ai un peu assez. » La faute à qui ? Le généraliste, qui ne veut pas « faire de la médecine industrielle et de l’abattage », reconnaît que son mode d’exercice n’est guère compatible avec le système de santé actuel. « Je pâtis de la conjonction de 2 éléments, détaille-t-il sur Twitter. 1) Médecine "lente" et 2) patientèle vraiment très âgée et polypathologique. » Avec 30% de patients en ALD, les actes sont « de plus en plus longs et peu rentables ».

boree2_0.png

Pessimisme

« Je préfère, un peu égoïstement, fuir avant la catastrophe », conclut Dr Borée qui s’avoue « très pessimiste pour les 15 prochaines années dans des secteurs aussi isolés que le mien. Le canton n’est pas encore désertifié, mais je sais que ça arrive. La majorité des médecins des environs a passé la soixantaine. Ils partiront bientôt à la retraite et je sais qu’ils n’auront pas de successeurs. »

Que va devenir le blog de Borée ? Le médecin ne le sait pas encore. La twittosphère médicale le regrette déjà, qui lui a envoyé de nombreux témoignages de sympathie.

(1) Dr Borée est aussi l'auteur d'un livre intitulé « Loin des villes, proche des gens : Chroniques d'un jeune médecin de campagne » (City Edition). 

> S. L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 25 Commentaires
 
25.03.2013 à 21h32

« Mon jeune confrère généraliste est un pleurnichard. Ayant exercé son métier à la campagne pendant plus de trois décennies je trouve déplacés la plupart de ses propos. Je lui souhaite de trouver rapi Lire la suite

Répondre
 
23.03.2013 à 10h40

« Dans la vie quel est le principal.
Le travail valorisant en rural ou le travail parfois dévalorisant en urbain avec des consultations de bobologie en raison de la démographie pléthorique urbaine. Lire la suite

Répondre
 
19.03.2013 à 22h30

« Bravo mon cher confrère, de montrer l'exemple à notre corps de métier : il est temps de nous occuper de notre "écologie" personnelle, c'est-à-dire de sauvegarder nos conditions de vie (et pas seulem Lire la suite

Répondre
 
19.03.2013 à 10h12

« Profession:médecin
Comme je vous comprends! moi en retraite depuis le 1er janvier 2013, j'attends toujours le successeur. J'habite à 15 km de la fac de médecine d'Angers où le nombre de remplaçants Lire la suite

Répondre
 
19.03.2013 à 09h52

« Cela va être la même chose aussi pour les laboratoires d'analyses médicales avec la réforme qui va être votée le 25 mars qui jette en pâture les laboratoires dans les mains des financiers qui n'ont Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter