Le CHU de Nancy et 300 personnes victimes d’un mauvais canular téléphonique

Le CHU de Nancy et 300 personnes victimes d’un mauvais canular téléphonique

12.03.2013

Une femme de 37 ans a été placée en garde à vue puis relâchée pour avoir adressé des appels malveillants, la semaine dernière, à plusieurs centaines de personnes à Maxéville et Malzéville, en Meurthe-et-Moselle. Elle doit être prochainement convoquée devant le tribunal correctionnel de Nancy.

Se faisant passer pour un médecin du CHU, cette mère de famille a passé des centaines d’appels à des personnes figurant dans l’annuaire, pour les inviter à se rendre aux urgences afin d’y retrouver un proche, fils, fille ou petit-enfant, soi-disant hospitalisé dans un état grave.

Déjà sept plaintes

La police de Nancy a lancé un appel à témoins pour identifier les victimes de ce mauvais canular.

Sept plaintes ont été déjà déposées dans le cadre de cette affaire mais plus de 300 appels ont pu être passés a souligné une source policière.

Une dizaine de personnes se sont présentées affolées à l’accueil du centre hospitalier après avoir reçu l’appel malveillant. Selon le quotidien « l’Est Républicain », qui a révélé l’affaire, une des victimes, âgée de 77 ans, a même dû être hospitalisée après avoir fait un malaise.

 Avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter