L’hôpital de la Timone améliore l’observance des traitements par l’envoi de SMS

L’hôpital de la Timone améliore l’observance des traitements par l’envoi de SMS

08.03.2013
  • 1362761665416111_IMG_100674_HR.jpg

L’hôpital de la Timone à Marseille envoie quotidiennement aux patients qui ont subi une angioplastie coronaire un SMS leur rappelant qu’ils doivent prendre leurs anticoagulants. L’utilisation du SMS dans ce cadre a été initiée à la faveur d’un programme d’éducation thérapeutique intitulé « la consultation antiplaquettaire ».

Selon l’établissement de santé, le service de cardiologie a évalué à 15 % le nombre de patients qui stoppent la prise d’aspirine après l’angioplastie, ce qui multiplierait par 50 leur risque d’infarctus.

Le service de cardiologie, dirigé par le Pr Jean-Louis Bonnet, a fait paraître en février dans l’« International journal of cardiology » une étude coordonnée par les Drs Jacques Quilici et Thomas Cuisset. Elle démontre que les patients destinataires d’un SMS quotidien leur rappelant de prendre leur traitement « le prennent mieux que ceux qui ne reçoivent pas ces messages », sans toutefois quantifier précisément cette amélioration.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
09.03.2013 à 12h13

« Il faut arrêter d'infantiliser les patients, bientôt il va falloir mandater un responsable pour mettre directement le comprimé dans la bouche du patient ainsi qu'un collaborateur chargé de remplir l Lire la suite

Répondre
 
09.03.2013 à 06h29

« Quelle époque !
Bientôt faudra informer quotidiennement nos concitoyens qu'ils ne doivent pas oublier de respirer pour continuer à vivre. Et en cas d'oubli ils vont pouvoir porter plainte pour non a Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 2

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter