Le jour de carence aurait réduit l’absentéisme à l’hôpital, selon la FHF

Le jour de carence aurait réduit l’absentéisme à l’hôpital, selon la FHF

20.02.2013
  • 1361368365411952_IMG_99568_HR.jpg

Depuis le 1er janvier 2012, les fonctionnaires ne sont plus rémunérés le premier jour de chaque congé de maladie ordinaire. Ce jour de carence, introduit par le gouvernement Fillon, pourrait être supprimé par le gouvernement Ayrault.

La perspective contrarie la Fédération hospitalière de France (FHF), pour qui la réforme présente deux vertus à l’hôpital : réduction du taux d’absentéisme, et économies substantielles.

La FHF a mené deux enquêtes, l’une en septembre 2012, l’autre en février 2013, auprès de différents hôpitaux, universitaires ou non. L’échantillon sondé représente un cinquième de la fonction publique hospitalière, soit environ 200 000 agents. Résultat : le non-paiement du jour de carence par les hôpitaux aurait permis une économie comprise entre 0,16 % et 0,22 % de la masse salariale. Extrapolées à la France entière, ces données correspondent à « une moindre dépense annuelle de l’ordre de 65 à 75 millions d’euros ».

Baisse de l’absentéisme pour maladie ordinaire

Autre constat : l’absentéisme pour maladie ordinaire a diminué depuis la mesure Fillon. La baisse se situerait entre 3 % et 7 %, selon les enquêtes de la FHF, qui note que dans certains hôpitaux, la baisse peut aller jusqu’à 20 %.

Le président et le délégué général de la FHF ont écrit à Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, pour lui demander de ne pas supprimer le jour de carence au sein de la fonction publique hospitalière.

Ils expliquent que la gestion des équipes, autrefois « handicapée par des arrêts maladie de courte durée et parfois récurrents », est aujourd’hui plus efficiente. « Les conditions de travail se sont améliorées, et, in fine, la prise en charge des patients est mieux assurée », ajoutent les responsables de la FHF.

La CGT Santé dénonce une campagne d’« Intoxication »

Le porte-parole de CGT santé (1er syndicat à l’hôpital) n’en croit pas ses oreilles. « L’attitude de la FHF est inadmissible, gronde Bruno Crepel. Au lieu de se battre pour obtenir un ONDAM plus adapté, elle propose de ponctionner sur le dos des salariés afin de réduire les déficits. La somme en jeu est une goutte d’eau dans un océan, or le jour de carence a des conséquences catastrophiques. Des agents hospitaliers en début d’état grippal viennent travailler avec de la fièvre, en espérant que ça passera. Ils risquent de contaminer les collègues et les patients ».

Le syndicaliste soupçonne la FHF de mener une campagne d’« intoxication », afin de s’asseoir un peu plus dans son costume de fédération employeur. « Ce qu’elle n’est pas! Sur un sujet aussi sensible, il est préférable d’attendre les résultats officiels du taux d’absentéisme », conclut Bruno Crepel.

D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 31 Commentaires
 
21.02.2013 à 20h19

« Attention : dans le privé les jours de carence ne sont pas une obligation, mais relèvent d'accord de branche ou d'entreprise. Et c'est très très loin d'être la généralité. »

Répondre
 
21.02.2013 à 19h36

« C'est oublier que de nombreuses entreprises conservent le salaire les premiers jours d'arrêt maladie.
Même vacciné contre la grippe on peut attraper un syndrome grippal et venir travailler avec un Lire la suite

Répondre
 
21.02.2013 à 17h42

« Le nombre plus important des arrêts maladie courts est pour une part lié au fait de garder à la maison un enfant qui est soit malade ou qui a un problème de garde… »

Répondre
 
21.02.2013 à 12h38

« 0 jour pour le public, 3 jours pour le privé, et 90 jours pour les médecin !! Quel pays de m.... »

Répondre
 
21.02.2013 à 12h00

« Ne serait-ce pas ce qu'on appelle du clientélisme ? Et on nous rebat les oreilles sur l'égalité entre tous les francais ! »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 36

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter