L’obésité induit un déficit en vitamine D

L’obésité induit un déficit en vitamine D

07.02.2013
  • 1360171786408215_IMG_98550_HR.jpg

Le lien entre obésité et carence en vitamine D est connu. Mais dans quel sens se fait cette relation ? C’est ce qu’a établi une nouvelle étude qui paraît dans Plos Medicine utilisant des variants génétiques de l’obésité et de la synthèse et du métabolisme de la vitamine D dans une analyse mendélienne bidirectionnelle. Si le thème est un peu sophistiqué, on comprend qu’il permet de déterminer en croisant les hypothèses laquelle des deux conditions survient en premier.

Les données ont été issues 21 cohortes déjà constituées et regroupant 42 000 patients.

L’étude des variants génétiques montre que c’est bien l’augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC) qui induit la baisse vitaminique, et non l’inverse.

Une augmentation de 10 % de l’IMC induit une baisse de la concentration sanguine de la vitamine D de 4 %. L’effet est proportionnel : plus l’IMC augmente, plus les taux de vitamine D baissent : chaque augmentation de 1 kg/m2 est associée avec une diminution de 1,15 % de 25 (OH) D. Alors que l’inverse n’est pas vrai : une carence en vitamine D a peu d’impact sur le poids. Les corrélations sont observées chez les hommes comme chez les femmes et à tous les âges.

Les Américains ont de bonnes raisons de s’intéresser à ces relations puisqu’un tiers de la population est maintenant obèse, selon la définition en vigueur : un IMC › 30 kg/m2.

Causal Relationship between Obesity and Vitamin D Status: Bi-Directional Mendelian Randomization Analysis of Multiple Cohorts

Dr ANNE TEYSSÉDOU-MAIRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
09.02.2013 à 12h28

« Ne serait-ce pas tout simplement parce que les gros n'aiment pas se dénuder, et que donc leur exposition au soleil et leur fabrication de vitamine D en pâtit ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter