Avenant 8, contrat d’accès aux soins : le patron de la Mutualité affiche ses doutes

Avenant 8, contrat d’accès aux soins : le patron de la Mutualité affiche ses doutes

06.02.2013
  • 1360163268408144_IMG_98539_HR.jpg

Invité ce mercredi du café Nile à Paris, le président de la Mutualité française, Étienne Caniard, a pour la première fois émis de sérieux doutes au sujet de la concrétisation d’un des volets essentiels de l’avenant 8, à savoir le nouveau contrat d’accès aux soins (CAS) proposé aux praticiens de secteur II. Pour que ce contrat entre en vigueur au 1er juillet 2013, il faudra qu’au moins un tiers des médecins éligibles aient adhéré au dispositif (pendant la période de souscription), une condition loin d’être remplie.

Première raison : le manque de confiance des médecins dans la période actuelle. Selon Étienne Caniard en effet, il y a désormais dans les esprits une « confusion totale » entre les « sanctions » (d’une petite minorité de praticiens aux pratiques tarifaires excessives) et la « régulation » des dépassements d’honoraires imaginée dans le cadre de ce contrat d’accès aux soins. Avec à la clé un risque de défiance des spécialistes sur l’ensemble du dispositif.

Stagnation des tarifs opposables

Deuxième raison du risque d’échec du contrat d’accès aux soins : la stagnation des tarifs opposables. « Nous avons soutenu la logique de ce contrat d’accès aux soins qui, pour la première fois, aboutit à un système vertueux, précise Étienne Caniard. L’idée est de réduire les dépassements au fur et à mesure des revalorisations des tarifs opposables sur la durée du contrat. »

Mais, constate Étienne Caniard, l’augmentation des tarifs Sécu n’est pas forcément à l’ordre du jour, faute de marge de manœuvre. « On est donc au milieu du gué et je ne suis pas sûr dans ces conditions que les praticiens concernés aient une appétence énorme pour entrer dans le système », analyse-t-il. Le patron de la FNMF enfonce le clou. « Je ne suis pas d’un optimisme démesuré sur les chances d’aboutissement de l’avenant 8. On touche ici aux limites de la négociation conventionnelle. »

 CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 23 Commentaires
 
12.02.2013 à 07h47

« Dix milliards d'euros HCAAM sur les 5 prochaines années. Après les plan Sarko Fillon, les technocrates baladent la médecine. »
Syndic Action UFML 89 Docteur Maryse Sanguinet-Tonnerre.

Répondre
 
07.02.2013 à 17h24

« Il faudrait avant tout apprendre aux Français qui ne voient que par leurs "mutuelles", que ce sont en réalité des entreprises commmerciales jouissant d'avantages fiscaux divers, qu'il y a effectivem Lire la suite

Répondre
 
07.02.2013 à 14h00

« M. Caniard semble satisfait de la situation actuelle et paraît oublier que les conseils des caisses d'assurance maladie comptent des représentants de la mutualité . Question : la mutualité forme-t-e Lire la suite

Répondre
 
07.02.2013 à 09h33

« Merci Monsieur Caniard, de dénoncer vous même la supercherie de cette pseudo négociation !
En gros, Amis Médecins de Secteur 2 : "Ne tombez surtout pas dans le piège du contrat d'accès aux soins !" Lire la suite

Répondre
 
08.02.2013 à 01h09

« Oui mais ceux là uniquement et malheureusement ils sont loin de représenter la majeure partie des secteur 1 !!!!! »

Répondre
 
07.02.2013 à 13h54

« Les médecins déjà installés en secteur 1 peuvent accéder au contrat d'accès aux soins s'ils ont les titres pour l'accès au secteur 2. »

Répondre
 
07.02.2013 à 09h24

« Mauvaises négociations signées par de mauvais syndicats non représentatif des chirurgiens qui ont les actes les plus lourds avec de lourdes charges aides opératoires redevance assurance etc... » Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... Commenter

Fils de médecins, Macron défend la « révolution » de la santé  Abonné

MACRON

Plutôt qu'un « catalogue d'espoirs déçus », c'est une « vision, un récit, une volonté » que propose Emmanuel Macron dans son ouvrage «... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter