Mediator : Gérard Bapt demande la démission du collège d’experts de l’ONIAM

Mediator : Gérard Bapt demande la démission du collège d’experts de l’ONIAM

04.02.2013
  • 1359988624407497_IMG_98356_HR.jpg

Le député socialiste de Haute-Garonne, Gérard Bapt, milite pour la démission de l’ensemble des experts de l’ONIAM (Office national d’indemnisation des accidents médicaux). Les dysfonctionnements de cet organisme, créé par la loi pour assurer une indemnisation rapide des victimes du Mediator, sont « bien connus », estime-t-il. Le député rappelle qu’ils avaient provoqué l’envoi de courriers par deux ministres de la Santé successifs (Xavier Bertrand et Marisol Touraine).

« Seuls 7,7 % des premiers dossiers examinés sont proposés à indemnisation, regrette le député socialiste, sur des critères de sévérité extrême d’évaluation des atteintes valvulaires, et en repoussant beaucoup d’autres dossiers de manière très contestable. »

Interprétations à partir de photocopies

Plus grave encore pour Gérard Bapt, certains examens seraient réévalués à la baisse par le collège, au détriment des victimes, comme des échocardiographies dont les interprétations seraient révisées au vu de simples photocopies.

« Ainsi le doute profite-t-il systématiquement au laboratoire, et pas aux patients », conclut le parlementaire qui invite le collège des experts à « une démission collective ». Gérard Bapt demande également une « initiative législative » qui permettrait de revenir « à l’esprit de la loi adoptée par le Parlement ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
06.02.2013 à 16h49

« Médecin légiste : faut il rappeler qu'en droit français, le doute ne profite pas à la victime mais à l'accusé. S'il en était autrement, nos prisons seraient inondées d'erreurs judiciaires ! Attentio Lire la suite

Répondre
 
05.02.2013 à 07h16

« C'est évident que ce comité d'expert est sous influence et à côté de sa mission: Comment documenter aujourd'hui des fuites valvulaires minimes et être certain qu'elle ne sont pas partiellement liées Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
FILLON

François Fillon : « Le gouvernement socialiste a montré son mépris des médecins »

« Pas question de toucher à l'assurance-maladie, et encore moins de la privatiser ». Après des semaines de polémique, le candidat LR à l'élection présidentielle détaille sa contre-attaque sur le terrain de la santé. Il reproche au gouvernement d'avoir voulu imposer aux médecins le tiers payant – dont il supprimera, s'il est élu, le caractère obligatoire. Entretien. 13

À Saint-Lunaire, branle-bas de combat pour remplacer un généraliste

st lunaire

À Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine), station balnéaire près de Dinard, la prochaine saison touristique donne des sueurs froides à la mairie. L... Commenter

Les décotes tarifaires unilatérales ne passent pasLes radiologues prêts au bras de fer avec la CNAM Abonné

radiologue

Furieux de l'entrée en vigueur de nouvelles baisses de tarifs et des forfaits techniques imposées par l'assurance-maladie, les radiologues... 3

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions-1

Après dix mois de débats, une cinquantaine d’évènements réunissant plus de 2 000 personnes et une « importante » concertation sur Internet,... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter