Désaccord CNAM/médecins sur le suivi des dépassements excessifs | Le Quotidien du Médecin

Désaccord CNAM/médecins sur le suivi des dépassements excessifs

31.01.2013
  • 1359653089406686_IMG_98093_HR.jpg

La commission paritaire nationale (CPN), qui a réuni ce jeudi (pour la troisième fois !) les syndicats médicaux et l’assurance-maladie sur l’application de l’avenant 8, a confirmé le désaccord profond (entre la profession et la CNAM) sur le mécanisme de suivi des pratiques tarifaires excessives.

Certes, les représentants des caisses étant majoritaires, la CPN a adopté d’une courte tête (11 voix favorables contre neuf voix hostiles et deux abstentions) les principes de sélection des médecins dont les pratiques seront susceptibles d’être sanctionnées. L’avenant 8 va s’appliquer.

Mais sur le terrain, le système de sanctions pourrait être délicat à concrétiser et donner lieu à de longs contentieux. La CSMF promet en tout cas de « bloquer la machine à sanctions des caisses » qui, à ses yeux, aboutit à dévoyer l’avenant 8 sur la régulation des dépassements d’honoraires. Par circulaire, la CSMF donne consigne à tous ses élus locaux de « faire obstacle aux sanctions éventuelles afin que tous les cas soient renvoyés à l’arbitrage de la commission paritaire nationale ». « Les caisses ont d’ores et déjà perdu la partie », veut croire la CSMF pour qui l’avenant 8 « n’accorde aucun pouvoir unilatéral de sanction aux directeurs de caisses. »

Les lettres d’avertissement sont prêtes

Les choses ne sont pas aussi limpides pour le Syndicat des médecins libéraux (SML) qui a boycotté à nouveau la CPN - tout en donnant procuration pour voter contre les principes de sélection des médecins aux pratiques tarifaires excessives. « Les outils sont désormais en place pour instaurer les sanctions, analyse le Dr Roger Rua, président du SML. Les premières lettres [d’avertissement] sont prêtes et partiront bientôt contre les "gros dépasseurs" pour marquer les esprits. On pourra bien sûr faire de la résistance locale et nationale mais c’est quand même la caisse qui aura le dernier mot ! »

Le courroux des syndicats porte notamment sur le taux repère de 150 % permettant d’apprécier le caractère abusif des pratiques tarifaires (que la CNAM veut pouvoir interpréter à la hausse mais aussi à la baisse en fonction de la réalité des dépassements existants). Jusqu’à 5 % des praticiens de secteur II (soit environ 1 500) pourraient être avertis dans le cadre de cette procédure.

Système complexe

MG France de son côté n’a pas pris part au vote et s’en explique. « Le dispositif proposé par le directeur de la CNAM est complexe et ne permettra pas de répondre de manière satisfaisante aux inégalités d’accès aux soins que vivent aujourd’hui les patients, dont un nombre croissant renoncent également aux soins essentiels », analyse le syndicat de médecins généralistes (93 % de praticiens en secteur I dans cette spécialité). MG France appelle de ses vœux un parcours de soins coordonné à tarifs remboursables.

Quant à la Fédération des médecins de France (FMF), elle ironise sur la « gesticulation pure des signataires qui voudraient nous refaire le coup des syndicats dans l’opposition ».

 CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 15 Commentaires
 
02.02.2013 à 20h35

« N'allons-nous rien faire, bon sang ? Rien dire ? »

Répondre
 
01.02.2013 à 10h12

« Ce sont les 5% de médecins secteur II qui dépasseraient trop qui gênent l'accès au soin de la population française ??? Qui peut croire à cette blague ? »

Répondre
 
01.02.2013 à 09h59

« Tout jugement excessif nuit à son auteur... »

Répondre
 
01.02.2013 à 07h11

« Pourrait-on m'expliquer pourquoi une mesure qui ne toucherait que 5% des médecins suscite une telle opposition, y compris de la part d'un syndicat comme la CSMF qui est censé défendre l'intérêt de l Lire la suite

Répondre
 
03.02.2013 à 09h28

« 5% en 2013 car ils sont au dessus du seuil de 150%, en 2014 seuil descendu à 100 % et en 2015 50 %. Cela touchera beaucoup plus de Médecins.
Notre chiffre d'affaire va baisser en même temps ils aug Lire la suite

Répondre
 
02.02.2013 à 21h51

« Chiche, tous les médecins envoient leur lettre pour se déconventionner le premier Avril et dans la foulée nos cotisations CARMF à Maître Roublard en attendant réponse claire et acceptable sur le dev Lire la suite

Répondre
 
31.01.2013 à 21h15

« Syndicats signataires tartuffe. » Profession médecin

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bataille tarifaire, grève et boycott de la conférence de santé : MG France sur tous les fronts

Bataille tarifaire, grève et boycott de la conférence de santé : MG France sur tous les fronts -1

La campagne pour les élections aux URPS (le vote s’achèvera le 12 octobre) bat son plein. « Elle est centrée sur la colère des généralistes... 6

Accessibilité des cabinets: face à l’échéance du 27 septembre, les syndicats réclament du temps

Accessibilité des cabinets: face à l’échéance du 27 septembre, les syndicats réclament du temps -1

Les médecins n’ont plus que trois semaines pour engager la mise en conformité de leur cabinet pour les personnes handicapées – la date... Commenter

Élections aux URPS : tous les médecins candidats par région et par collège

Élections aux URPS : tous les médecins candidats par région et par collège -1

« Le Quotidien » publie en exclusivité les listes officielles des médecins candidats aux Unions régionales des professionnels de santé (URPS... 7

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

loisirs

Festival, Voyage, Restaurant... Retrouvez tous les choix de la rédaction

Consulter