Une nouvelle molécule en vue contre l’alcoolo-dépendance

Une nouvelle molécule en vue contre l’alcoolo-dépendance

29.01.2013
  • 1359480824406019_IMG_97932_HR.jpg

Une équipe Inserm a réussi à réduire de trois quarts la consommation d’alcool chez des rats dépendants grâce à une nouvelle molécule ciblant l’adénosine, ce puissant neuromodulateur cérébral. Tout d’abord, les chercheurs ont identifié un récepteur à l’adénosine paraissant jouer un rôle important dans les addictions. « Ce récepteur A2A est une protéine très exprimée dans le circuit de la récompense qui incite et motive une personne à faire une action », explique Mickaël Naasila, co-auteur des travaux. « De précédents essais ont déjà montré qu’en agissant sur ce récepteur, il est possible de réduire l’envie de boire d’un rongeur. Mais cette fois, nous prouvons que la stratégie est efficace chez des rats fortement dépendants à l’alcool ».

L’alcool consommé réduit de 75%

Dans leurs expérimentations, les chercheurs ont étudié la consommation volontaire d’alcool chez des rats rendus dépendants à l’alcool et chez des rats non dépendants. Tous les animaux ont reçu ensuite une molécule permettant d’activer le récepteur A2A. La consommation des rats dépendants a chuté de 75%, celles des animaux non dépendants de 57% sur une période de 30 minutes, sans effet indésirable majeur.

« Pour arriver à ces résultats, nous avons identifié la dose minimale efficace de molécule à administrer aux rats. En quantité trop faible, elle produit l’effet inverse et incite à la consommation», explique le chercheur. « Et en cas de dose trop importante, nous risquions de déclencher des effets indésirables moteurs comme la catalepsie, l’incapacité à réaliser un mouvement volontaire ». Les chercheurs ont bel et bien mis le doigt sur une molécule d’intérêt contre l’alcoolo-dépendance. D’autres molécules prometteuses sont à l’étude, comme la mémantine, déjà utilisée dans la maladie d’Alzheimer et ayant donné de bons résultats chez le rat.

D’après le site inserm.fr

Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
30.01.2013 à 03h37

« Alors que l'acide gammabutyrique a fait ses preuves sur le rat depuis les années 60 et H.Laborit, pourquoi attendre cette nouvelle molécule plus dificile à manier que le baclofène ? »

Répondre
 
29.01.2013 à 19h50

« Quel avantage par rapport au Baclofène ? »

Répondre
 
29.01.2013 à 19h05

« Je suis FIER et très heureux de cette découverte Française »
Médecin retraité 01

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

L’Allemagne autorise la prescription et le remboursement du cannabis à des fins médicales

cannabis

Les députés allemands ont donné leur feu vert, ce jeudi, à la prescription médicale du cannabis, mais aussi à sa délivrance en pharmacie et... Commenter

L'équipe santé de Fillon consulte les médecins et promet de supprimer le TPG obligatoire

Fillon

François Fillon prend activement le pouls de la profession. Son équipe santé a rencontré les 18 et 19 janvier les leaders des principaux... Commenter

Primaire à gauche : le comparatif des programmes

Primaire à gauche : le comparatif des programmes-0

Liberté d'installation, secteur II, déserts médicaux, santé publique, politique hospitalière...  « Le Quotidien » a décortiqué les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter