Overdose de cocaïne : 2 gènes multiplient le risque de décès

Overdose de cocaïne : 2 gènes multiplient le risque de décès

23.01.2013
  • 1358959380404272_IMG_97484_HR.jpg

Des scientifiques viennent d’identifier deux gènes dont les variations pourraient être responsables d’une augmentation importante du risque de décès par excès de cocaïne. Il s’agit d’un exemple caractéristique d’interaction gène-gène-environnement. On estime qu’un caucasien sur trois qui décède par overdose de cocaïne serait porteur de ces variants génétiques.

« Cette découverte nous a bousculés, explique Wolfgang Sadee, professeur de pharmacologie et directeur du programme de Pharmacogénétique à l’Université Ohio, auteur de la publication*. Au-delà du risque de décès qui est multiplié par 8, il faut comprendre que cela représente un nouvelle façon d’appréhender le monde. Pour aller plus loin, nous devons comprendre pourquoi de telles interactions existent entre variants génétiques et apparaissent comme une variation phénotypique normale dans la population. Ces types d’interactions sous-tendent la génétique des comportements ».

Polymorphismes nucléotidiques simples

Cette découverte s’applique uniquement aux personnes caucasiennes. Les mutations sont principalement des polymorphismes nucléotidiques simples ou SNPS (prononcer snips) et concernent deux gènes, tous deux liés à la dopamine : le récepteur dopaminergique DRD2, cible des antipsychotiques et le transporteur de la dopamine DAT, principale cible de la cocaïne et des amphétamines.

« L’interaction entre ces gènes explique ce que peut être un orage dopaminergique sous stimulation de cocaïne » a résumé Wolfgang Sadee.

*Dopamine transporter DAT and receptor DRD2 variants affect risk of lethal cocaine abuse: a gene–gene–environment interaction. Transl Psychiatry (2013) 3, e222; doi:10.1038/tp.2012.146

Dr A.T-.M.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
24.01.2013 à 04h55

« Enfin une explication génétique phénotypique à cette série impressionnante de décès touchant nos élites gouvernementales et médiatiques,

Wolfgang Sadee, professeur de pharmacologie et directeur du Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter