À Paris, une patiente de 90 ans meurt dans le parc d’un hôpital, une enquête est ouverte

À Paris, une patiente de 90 ans meurt dans le parc d’un hôpital, une enquête est ouverte

21.01.2013
  • 1358789768403686_IMG_97340_HR.jpg

Vendredi 18 janvier, en tout début d’après midi, une patiente de 90 ans a été retrouvée sans vie dans le parc de l’hôpital parisien de Sainte-Périne (AP-HP, 16e arrondissement). Cette malade, hospitalisée en soins de suite et réadaptation (SRR) quelques jours plus tôt, le lundi 14 janvier, souffrait de troubles cognitifs.

« Jeudi soir, c’est une aide-soignante qui a donné l’alerte, après avoir constaté que la patiente n’était plus dans son lit, relate au « Quotidien » Éléonore Derridj, secrétaire CGT de l’établissement. Au moins une vingtaine de personnes – des personnels, des agents de sécurité et même des patients – sont parties à sa recherche, en vain. La patiente avait dû tomber en contrebas d’un talus, à cause de la neige. Elle est morte de froid. C’est un médecin qui l’a retrouvée peu après midi ».

L’AP-HP diligente une enquête

Mireille Faugère, directrice générale de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris a fait savoir qu’une enquête était diligentée « pour connaître les événements qui ont conduit à ce drame et identifier, dans les meilleurs délais, les dispositions à mettre en œuvre pour renforcer la sécurité des patients ».

Lors de la nuit fatidique, les équipes de recherche « avec rondes de maître-chien » ont passé au peigne fin « tous les locaux de l’hôpital », les « espaces ouverts et fermés », « les sous-sols ainsi que dans le parc », a précisé l’AP-HP dans un communiqué.

Si la ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie Michèle Delaunay a déploré un « événement grave », elle n’a « à cette heure », voulu tirer « aucune conclusion ». La ministre a certifié que « les conditions de fonctionnement du service au cours de cette nuit-là seront examinées ».

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
21.01.2013 à 20h30

« Et oui il n'y a pas que dans les maisons de retraites privées que l'on met dehors les pensionnaires ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 6

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter