Bizone : le Dr Poupardin revendique une petite victoire sur la caisse

Bizone : le Dr Poupardin revendique une petite victoire sur la caisse

16.01.2013
  • 1358360276402615_IMG_97065_HR.JPG

Condamné le 24 octobre à verser à la CPAM du Val-de-Marne la somme de 2 514,62 euros pour non-respect de l’ordonnancier bizone, le Dr Didier Poupardin a organisé ce mercredi 16 janvier un vaste « happening » devant les locaux de la caisse à Créteil.

Sous un froid soleil hivernal, une bonne centaine de personnes s’y sont retrouvées, représentant tout ce que ce département francilien compte de mouvements et associations de gauche, sans oublier le président du conseil général, Christian Favier, et Laurence Cohen, sénatrice du département.

Jurisprudence

Après être longuement revenu sur le différend qui l’a opposé à sa CPAM, le généraliste de Vitry-sur-Seine a estimé que les attendus de son jugement ne lui étaient pas si défavorables. Le tribunal des affaires de sécurité sociale indique en effet qu’il admet que les médicaments ayant un rapport indirect avec une affection longue durée doivent être pris en charge à 100 % par la CPAM.

Ce qui explique d’ailleurs la différence entre la somme qu’il condamne le Dr Poupardin à rembourser à la CPAM, et la somme que celle-ci lui réclamait. Une différence modeste, de près de 100 euros, résultant selon le tribunal « de la prise en compte, comme étant en relation indirecte avec l’affection de longue durée », de boîtes d’Oméprazole, d’Efferalgan, de Mopral, et de Lysanxia, pour un patient.

Pour le Dr Poupardin, cette reconnaissance implicite du fait que les caisses interprètent restrictivement les textes, en limitant le remboursement à 100 % aux seuls médicaments « en rapport direct » avec l’affection longue durée, et non en rapport tout court avec l’affection est une grande victoire. « Cela me coûte cher, a-t-il indiqué sans se départir de son sourire, mais les caisses doivent savoir que ces attendus vont faire jurisprudence et vont les obliger à changer de méthode ».

500 donateurs

Didier Poupardin comptait initialement remettre le même jour à la CPAM la somme qu’il avait été condamné à lui rembourser. Mais ayant reçu récemment la visite d’un huissier avec commandement de payer, il a jugé préférable de ne pas attendre, « pour ne pas risquer le désagrément de voir ses comptes bancaires bloqués », a indiqué Danièle Poupardin, son épouse.

Le praticien a néanmoins déplié devant l’assistance un long ruban de papier sur lequel figuraient les photocopies des chèques de soutien envoyés selon lui par plus de 500 donateurs. Dans le même temps, des membres de son comité de soutien s’époumonaient à réclamer dans des mégaphones la fin de l’ordonnancier bizone et la démission du directeur de la CPAM, sous ses fenêtres.

 HENRI DE SAINT ROMAN
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 12 Commentaires
 
18.01.2013 à 22h20

« Donner raison aux déviants ne peut qu'encourager à dévier... »

Répondre
 
18.01.2013 à 08h49

« Poupardin, ou comment transformer du je-m'en-foutisme en combat contre des moulins ... »

Répondre
 
17.01.2013 à 07h41

« Au delà du caractère politique et de la posture pittoresque du Confrère POUPARDIN, cette courte « victoire » est intéressante , car si en Appel, puis en Cassation, puis en Conseil d’État, car la CN Lire la suite

Répondre
 
17.01.2013 à 06h44

« Il a raison, il est difficile de séparer par exemple dans le DID, ce qui est en rapport et ce qui ne l'est pas. »

Répondre
 
17.01.2013 à 00h38

« Bravo Poupardin. J'ai eu il y a quelques années les mêmes problèmes que toi (5000 francs pour une bizone "non respectée") par la CPAM de Cholet juge et partie. »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étude remet en cause les bénéfices d'une baisse de la consommation de sel sur la pression artérielle

sel

Une étude s’élève contre l’idée qu’un régime pauvre en sodium permettrait de faire baisser la pression artérielle (PA). Présentée ce mardi... 2

Un maire cabotin prêt à ériger une statue à celui qui trouvera un médecin à sa commune

sculpteur

Maire d'Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne), Jean-François Pagès cherche désespérément un successeur au généraliste de sa commune de 1 500... 7

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter