Tiers payant contre générique : 200 millions d’économies supplémentaires pour l’assurance-maladie

Tiers payant contre générique : 200 millions d’économies supplémentaires pour l’assurance-maladie

08.01.2013
  • 1357655163400431_IMG_96541_HR.jpg

Le renforcement de la politique du tiers payant contre générique (TPCG), décidé dans le cadre de l’accord signé au mois de mai dernier entre les pharmaciens et l’assurance-maladie, a porté ses fruits.

Selon les chiffres des caisses, le taux moyen national de substitution a bondi à 83,9 % au 26 décembre dernier (contre 71 % début 2012), permettant en année pleine une économie supplémentaire de 200 millions d’euros. Revers de la médaille, les patients rétifs aux génériques et désireux de se voir délivrer la version princeps du médicament prescrit, doivent désormais faire l’avance des frais mais sont remboursés sur la base de la valeur du princeps.

La Loire-Atlantique en tête du classement

L’objectif de 85 % de taux de substitution à fin 2012, figurant dans l’accord de mai dernier a donc été quasiment atteint. Le taux a grimpé de 19,84 points à Paris (82,2 %), de 19,83 points dans les Hauts-de-Seine (88,2 %), de 19,47 dans les Bouches-du-Rhône (84,9 %), et même de 20,28 points dans les Alpes-Maritimes (87,8 %). En tête du classement, la Loire-Atlantique qui atteint désormais 90,3 % de taux de substitution. À l’autre bout figure la Corse-du-Sud avec un taux de 75,6 %.

L’assurance-maladie a cependant senti passer le vent du boulet, avec une année 2012 marquée par une défiance accrue des patients vis-à-vis des génériques. À telle enseigne qu’en décembre dernier, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) et l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) ont publié chacune un rapport sur le sujet, mettant notamment en avant « l’absence de différence en termes de résultats cliniques et d’effets secondaires » entre les princeps et les génériques.

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 6 Commentaires
 
09.01.2013 à 16h13

« La parole est à l'avocat du diable : "et si on supprimait la franchise de 50 cts sur les boîtes de générique?... je parie qu'on en vendrait plus." La parole est au Médecin: " on n'aurait pas moins d Lire la suite

Répondre
 
09.01.2013 à 12h15

« Bonjour,

Je travaille en CPAM et je me permets de vous dire qu'il y a une erreur dans votre article !
Pour les patients qui ne souhaitent pas prendre le princeps, ils doivent effectivement faire Lire la suite

Répondre
 
Stéphane L
Stéphane L La rédaction du Quotidien du Médecin 09.01.2013 à 12h26

« Bonjour. Merci de votre précision. L'article a été corrigé. La rédaction. »

Répondre
 
09.01.2013 à 11h48

« Mesdames, messieurs. Occupez-vous de faire votre métier, et laissez les pharmaciens faire le leur. »

Répondre
 
09.01.2013 à 09h39

« Le problème princeps-générique ne devrait pas exister : il ne s'agit que de profit depuis le début, mais qui perdure ! Au détriment, bien sûr, du patient qui doit accepter évidemment des copies peu Lire la suite

Répondre
 
08.01.2013 à 20h22

« L’ANSM et l’IGAS ont publié chacune un rapport sur le sujet, mettant notamment en avant « l’absence de différence en termes de résultats cliniques et d’effets secondaires » entre les princeps et le Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
FILLON

François Fillon : « Le gouvernement socialiste a montré son mépris des médecins »

« Pas question de toucher à l'assurance-maladie, et encore moins de la privatiser ». Après des semaines de polémique, le candidat LR à l'élection présidentielle détaille sa contre-attaque sur le terrain de la santé. Il reproche au gouvernement d'avoir voulu imposer aux médecins le tiers payant – dont il supprimera, s'il est élu, le caractère obligatoire. Entretien. 13

Les décotes tarifaires unilatérales ne passent pasLes radiologues prêts au bras de fer avec la CNAM Abonné

radiologue

Furieux de l'entrée en vigueur de nouvelles baisses de tarifs et des forfaits techniques imposées par l'assurance-maladie, les radiologues... 3

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions-1

Après dix mois de débats, une cinquantaine d’évènements réunissant plus de 2 000 personnes et une « importante » concertation sur Internet,... Commenter

À 87 ans, une généraliste charentaise voit toujours dix patients par jour

mamy

Michel (62 ans) prendra sa retraite avant sa mère Micheline. « J'entends souvent la blague », s'amuse le Dr Micheline Foucry, médecin de... 22

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter