Un demi-litre de lait par jour entre 2 et 5 ans

Un demi-litre de lait par jour entre 2 et 5 ans

18.12.2012
  • 1355850966398585_IMG_96026_HR.jpg

« Docteur, combien puis-je donner de lait à mon fils de 4 ans ? »« Two cups », répondent les pédiatres canadiens, soit près d’un demi-litre par jour puisqu’une « cup » au Canada équivaut à 0,24 litre. La question est récurrente chez les parents car il n’y a pas vraiment de consensus sur la question, la Société canadienne de pédiatrie s’étant juste prononcée sur l’âge d’introduction du lait de vache, qu’elle situe à 1 an.

Une étude a donc été menée par l’équipe du Dr Maguire entre 2008 et 2010 chez les enfants qui participaient au TARGET kid, une collaboration unique en son genre, s’établissant entre un hôpital local, en l’occurrence celui de St Michael, et les médecins de ville, afin d’établir un suivi nutritionnel des enfants de leur naissance jusqu’à 5 ans.

Lors de ces consultations régulières de suivi, les parents ont reçu un questionnaire à remplir sur les habitudes alimentaires et la quantité de lait consommée quotidiennement. Mille trois cents enfants âgés de 2 à 5 ans ont participé à cette enquête dont les résultats sont publiés en ligne dans la revue « Pediatrics ».

« Nous avons observé que deux "cups" de lait de vache par jour sont suffisantes pour maintenir les stocks en vitamine D sans appauvrir les réserves en fer et qu’à l’inverse, dès lors que l’on augmente la quantité de lait, les effets sont négatifs sur le fer sans aucun bénéfice pour la vitamine D », a déclaré le Dr Maguire.

L’enquête a souligné également que les enfants à la peau noire manquaient de vitamine D durant les mois d’hiver et qu’il était préférable chez eux de supplémenter l’alimentation durant cette période plutôt que d’augmenter la ration de lait, toujours pour les mêmes raisons, ne pas appauvrir les réserves en fer.

En France, le Programme national Nutrition Santé précise que « durant la phase de diversification et jusqu’à l’âge de 3 ans, l’alimentation doit toujours comporter au moins l’équivalent de 500 ml de lait par jour (idéalement sous forme de préparation de suite) qui permettra en particulier de compléter les apports en fer souvent insuffisants dans l’alimentation diversifiée, compte tenu des besoins dans cette tranche d’âge ».

La Société française de pédiatrie a de son côté émis des recommandations pour la supplémentation en vitamine D selon les tranches d’âge et les risques.

 Dr ANNE TEYSSÉDOU-MAIRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Accès aux soins : l'Ordre inventorie « les solutions qui marchent » Abonné

maison de santé

Maisons ou pôles de santé, terrains de stage libéraux, groupements de coopération sanitaire attractifs, initiatives en tout genre : nos... 5

Santé, assurance-maladie : Fillon ripoline son projet, ce qu'il faut retenir

fillon

Après le remède de cheval, la méthode douce ? Accusé par ses adversaires de vouloir privatiser la Sécurité sociale, François Fillon a... 1

À la faculté de médecine Saint-Antoine, des vidéos pour sensibiliser les futurs médecins à l'empathie

saint antoine

Mettre en scène les consultations chez un généraliste pour sensibiliser les futurs praticiens à la relation médecin-patient, c'est... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter