Manger gras augmente le risque de parodontite

Manger gras augmente le risque de parodontite

23.11.2012
  • 1353692260392256_IMG_94509_HR.jpg

Des chercheurs de l’INSERM viennent de montrer qu’une alimentation riche en graisses augmente le risque de parodontite. Le mécanisme responsable serait la modification de la flore bactérienne intestinale, qui favorise l’émergence de certaines bactéries pro-inflammatoires favorables à l’apparition d’un diabète. Cette découverte expliquerait pourquoi le diabète et la parodontite sont si souvent associés en clinique.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont soumis des souris à un régime riche en graisses. « Ce régime sélectionne des bactéries pathogènes comme Fusobacterium nucleatum ou encore Prevotella intermedia qui génèrent une inflammation locale », explique Rémy Burcelin, co-auteur des travaux avec le Dr Vincent Blasco. Or, ces mêmes bactéries sont identifiées comme étant responsables de l’apparition du diabète de type 2. La parodontite serait donc un signal d’appel du diabète.

Préserver le microbiote

En approfondissant leurs travaux, l’équipe s’est aperçue que l’inflammation locale générée par les bactéries au niveau des dents, ou au niveau de l’intestin dans le cas du diabète, est en partie contrôlée par les estrogènes. Ce qui leur fait penser que « les hormones régulent probablement le système immunitaire local ».

« Nos travaux confirment l’importance de la composition de la flore bactérienne dans la régulation du système immunitaire au cours de l’apparition de maladies métaboliques, explique le chercheur. Pour prévenir ces risques, il est nécessaire de préserver une flore extrêmement diversifiée, que ce soit au niveau de la peau, de la bouche ou de l’intestin. Plus celle-ci est variée, plus l’immunomodulation est éduquée, plus elle est efficace contre l’inflammation et les maladies associées. Cela passe par une alimentation très diversifiée, un usage modéré des antibiotiques et une hygiène raisonnable ».

PLoS ONE 7(11):e48220

Dr I. D. d’après un communiqué de l’INSERM
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ROSP

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre de 2016. La prime moyenne des seuls généralistes atteint 6 983 euros (+3,4 %). La CNAM dresse un bilan positif de ce système mais a programmé sa mue dans la nouvelle convention. Points noirs : la vaccination et certains dépistages. 2

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... Commenter

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... 4

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter