Dépassements : la FHP « comprend » la grève du 12 novembre et souhaite la reprise des négociations

Dépassements : la FHP « comprend » la grève du 12 novembre et souhaite la reprise des négociations

08.11.2012
  • 1352395330387364_IMG_93315_HR.jpg

Son président Jean-Loup Durousset le reconnaît : la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) se trouve dans une « position double » sur la question de l’accord sur les dépassements d’honoraires et de l’appel à la grève du 12 novembre.

« Nous qui avons toujours été favorables à un accord sommes satisfaits de l’avancée des négociations, mais nous comprenons aussi que cet avenant n° 8 soit contesté », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse.

Lancé par les internes, l’appel à la grève illimitée du 12 novembre correspond à la date d’arrêt d’activité des blocs opératoires voulue par les spécialistes de plateaux techniques du BLOC. Les médecins libéraux en exercice et les jeunes médecins tentés par l’exercice en libéral reprochent à l’accord signé avec l’assurance-maladie et les complémentaires santé de fixer un plafond trop bas pour les dépassements (150 % du tarif Sécu).

À Paris et Lyon, 70 % des cliniques touchées

Cette contestation, qui s’annonce massive, risque de toucher « 70 % des cliniques de la région parisienne et de Lyon, a prévenu Lamine Gharbi, président de la FHP-MCO. Ailleurs, c’est entre 30 % et 70 % des établissements qui sont impactés ». « Les syndicats sont déjà mobilisés, les CME se sont regroupés et le report d’activité chirurgicale pour le début de la semaine a été clairement établi dans les établissements ». Et si la grève devait durer ? « Quatre ou cinq jours de grève coûteraient plusieurs centaines de milliers d’euros de perte à la Fédération », a estimé Lamine Gharbi.

« Je pense que le mouvement va être suivi », a prédit pour sa part Jean-Loup Durousset. Le président de la Fédération, qui s’est dit « préoccupé » par « l’évolution de cet avenant », estime que le texte en l’état « mérite d’être complété ». Et de préciser être favorable à « une révision de cet avenant, en particulier du préambule où est inscrit le repère de 150 % ».

ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
09.11.2012 à 08h14

« La fhp est partagée car il y a encore quelque temps elle souhaitait une limitation des dépassements pour libérer de l'argent mutualiste et vendre et faire rembourser ses produits derivés (chambre s Lire la suite

Répondre
 
09.11.2012 à 01h44

« Vous venez de Mars ? Un hôpital public bien payé ???
Qui peut écrire des c... pareilles... »

Répondre
 
08.11.2012 à 19h41

« On a le choix entre un hôpital public peu efficace mais bien payé, surtout dans leur dernière année et la retraite, et un secteur libéral plus efficient mieux payé au départ, mais sans retraite viab Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Baisse des tarifs : les radiologues en grève le 23 mars

radiologues affiches

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) a annoncé ce jeudi un mot d'ordre de fermeture des cabinets libéraux, le jeudi 23... 4

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 1

Macron ne forcera pas les médecins à pratiquer le tiers payant

macron

On le savait pragmatique sur le sujet sensible de la généralisation du tiers payant, Emmanuel Macron le confirme dans une interview à... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter