Objectifs et gouvernance du DMP : Touraine amorce un changement de cap

Objectifs et gouvernance du DMP : Touraine amorce un changement de cap

07.11.2012
  • 1352307838387112_IMG_93258_HR.jpg

La ministre de la Santé Marisol Touraine a préconisé mardi soir un dossier médical personnel (DMP) de « nouvelle génération », semblant vouloir fixer aussi un nouveau cap sur ce chantier compliqué. « La difficulté à laquelle nous sommes clairement confrontés est que les professionnels de santé ne se sont pas approprié ce dossier médical », a déploré la ministre devant la commission élargie (finances et affaires sociales) de l’Assemblée nationale. Selon la ministre il y a actuellement environ 210 000 dossiers numériques qui ont été créés dans 160 hôpitaux ou au cabinet de 4 000 médecins traitants. Mais, selon Marisol Touraine, ce sont des créations « largement théoriques ».

Pour elle, il y a trois options. Ou bien « continuer à dépenser de l’argent comme si de rien n’était alors que des sommes considérables ont été investies sans résultat majeur (...) cela ne me paraît pas une bonne démarche ». La deuxième option ? Supprimer purement et simplement le processus engagé, a-t-elle ajouté, estimant que ce serait une solution « non satisfaisante » compte tenu des sommes engagées.

Reste une troisième solution privilégiée : aller vers un DMP de deuxième génération « ce qui suppose une association des professionnels » pour déterminer les objectifs à atteindre, a-t-elle poursuivi. « On peut penser à l’utilité que constituerait ce dossier dans le cadre de parcours de santé (...) pour les personnes âgées ou souffrant d’affections de longue durée », a-t-elle indiqué.

La ministre a annoncé aussi qu’il fallait « revoir la gouvernance » du projet, ce qui en dit long sur sa volonté de réorienter ce chantier. Actuellement, c’est l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip-Santé) qui est en charge du développement technique du DMP. Selon certaines estimations, le DMP a déjà coûté plus de 200 millions d’euros de 2005 à 2011.

(Avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter