Déjà plus de 660 cas d’intoxications dues aux champignons dont 3 décès

Déjà plus de 660 cas d’intoxications dues aux champignons dont 3 décès

06.11.2012
  • 1352218947386619_IMG_93177_HR.jpg

C’est de saison, la Direction générale de la santé (DGS) et l’Institut de veille sanitaire (InVS) mettent en garde les amateurs de cueillette de champignons : 664 cas d’intoxications dont 3 décès liés à la consommation de champignons sont à ce jour répertoriés, principalement en Rhône-Alpes, Pays-de-Loire et Aquitaine.

Pour éviter les mauvaises surprises, les autorités sanitaires rappellent quelques conseils de base : au moindre doute, faire contrôler la récolte par un spécialiste (pharmaciens ou associations et sociétés de mycologie de la région). Cueillir uniquement les spécimens en bon état et prélever la totalité du champignon (pied et chapeau) pour faciliter son identification. Éviter les sites pollués (bords de routes, aires industrielles…) car les champignons concentrent les polluants. Déposer les champignons séparément dans une caisse ou un carton en les rangeant par espèce car un champignon vénéneux peut contaminer les autres. Se laver soigneusement les mains après la récolte, conserver les champignons à part au réfrigérateur et les consommer dans les deux jours suivant la cueillette après une cuisson préalable.

1 458 cas en 2011

En cas d’apparition d’un ou plusieurs symptômes (diarrhée, vomissements, nausées, tremblements, vertiges, troubles de la vue ...), généralement dans les 12 heures après la consommation, il est conseillé d’appeler immédiatement un centre antipoison ou le Centre 15.

En 2011, 1 458 cas d’intoxication par des champignons ont été enregistrés par les Centres antipoison et de toxicovigilance (CAPTV) au cours de la période de surveillance saisonnière (du 1er juillet au 31 décembre) mise en place depuis 2010 par l’Institut de veille sanitaire (InVS). Et 550 passages aux urgences suite à des intoxications par des champignons ont été dénombrés l’année dernière par le réseau Oscour (réseau de surveillance coordonnée des passages aux urgences qui couvre environ 60 % des services d’urgences hospitalières).

DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter