22 millions d’enfants dans le monde échappent encore à la vaccination

22 millions d’enfants dans le monde échappent encore à la vaccination

02.11.2012
  • 1351873604385780_IMG_92936_HR.jpg

Selon de nouvelles données publiées dans « Morbidity and Mortality Weekly Report » et dans le Relevé épidémiologique hebdomadaire de l’OMS (REH) des « progrès durables » ont été réalisés depuis le lancement par l’Organisation mondiale de la santé du Programme élargi de vaccination (PEV), il y a quarante ans. En 2011, quatre nourrissons sur 5 (83 %) dans le monde ont reçu les trois doses recommandées du vaccin antidiphtérique-antitétanique-anticoquelucheux (DTC).

« La vaccination par le DTC des nourrissons avant l’âge de 12 mois est l’un des principaux indicateurs de l’efficacité des programmes de vaccination », souligne l’OMS. En dépit de ces avancées, plus de 22 millions d’enfants, pour la plupart dans les pays les moins avancés, échappent encore aux trois vaccinations de base pendant leur première année de vie. Près de la moitié de ces enfants non ou mal vaccinés vit dans 3 pays : l’Inde, l’Indonésie et le Nigeria dont les programmes de vaccination se heurtent à des problèmes occasionnels d’approvisionnement en vaccins ou d’inaccessibilité des populations vulnérables.

3 millions de vies sauvées

« Un programme de vaccination accessible et efficace devrait être l’un des éléments clés des services de santé publique dans tous les pays, a déclaré le Dr Jean-Marie Okwo-Bele, directeur du département vaccination, vaccins et produits biologiques à l’OMS. En aidant les pays à renforcer leur système de santé avec la mise en œuvre du nouveau Plan d’action mondial pour les vaccins, nous pouvons augmenter l’accès mondial aux vaccins et avoir une incidence sur la vie de millions de personnes. »

On estime que 130 millions d’enfants naissent aujourd’hui dans le monde chaque année. La vaccination de ces enfants pour les protéger contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche mais aussi la rougeole, la poliomyélite et d’autres maladies évitables est essentielle. L’OMS estime que la vaccination sauve deux à trois millions de vies chaque année. Lors de l’Assemblée mondiale de la santé, les ministres de la Santé ont approuvé cette année un Plan d’action mondial pour les vaccins qui prévoit notamment le renforcement de la vaccination systématique. L’un des objectifs du Millénaire pour le développement consiste à réduire des deux tiers d’ici à 2015 la mortalité des enfants de moins de 5 ans, par rapport aux chiffres de 1990, en particulier grâce à la vaccination.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 65

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter