Méningocoque C : le HCSP élargit la vaccination des nourrissons dans le Finistère

Méningocoque C : le HCSP élargit la vaccination des nourrissons dans le Finistère

29.10.2012
  • 1351529766384751_IMG_92718_HR.jpg

Face au nombre anormalement élevé de cas d’infections invasives méningococciques du sérogroupe C (IIM C) constaté depuis le début de l’année dans le Finistère, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) prône un changement provisoire de la stratégie vaccinale dans le département. Dans un avis publié la semaine dernière, le HCSP recommande ainsi qu’une « vaccination méningococcique C conjuguée soit proposée de manière transitoire (…) aux jeunes nourrissons âgés de 2 à 11 mois » avec « deux doses espacées de deux mois » et un rappel la seconde année.

La stratégie recommandée en France actuellement au niveau national prévoit la vaccination systématique des nourrissons âgés de 12 à 24 mois selon un schéma vaccinal à « une dose de vaccin monovalent C conjugué » avec rappel chez les sujets de 1 à 24 ans révolus. « La cible de cette stratégie ne couvre cependant pas la tranche d’âge 0 -1 an », précise le HCSP. Depuis le mois janvier, 11 cas d’IIM C ont été déclarés dans le département du Finistère – dont trois cas âgés de moins d’un an. La plupart sans lien direct ou indirect entre eux.

Excès significatifs d’incidence

S’élevant en septembre dernier à 1,23 cas pour 100 000 habitants, le taux d’incidence glissante sur 12 mois observé dans ce département s’avère « 7,4 fois supérieur à la moyenne nationale corrigée pour la sous-notification », avec « des excès significatifs » d’incidence constatés chez les enfants de moins de 1 an et de 1 à 4 ans. L’épidémie d’IIM C dans le Finistère est liée à l’émergence dans le département d’un « nouveau variant d’un clone du complexe clonal ST-11 », « connu pour regrouper des souches épidémiogènes et hautement pathogènes ».

Selon le Haut Conseil, « la population des nourrissons âgés de moins de 1 an (...) aurait dû être protégée de façon indirecte si une couverture vaccinale suffisante avait été obtenue dans la population ciblée par les recommandations ». Or, l’avis évoque des taux de couverture vaccinale estimés « notoirement insuffisants » dans le département (51,5 % pour les enfants nés en 2009 et moins de 20 % chez l’adolescent et le jeune adulte).

D’autres départements menacés

Pour le Haut Conseil, « cette situation épidémiologique aurait sans doute pu être évitée si des campagnes d’information ou de promotion de la vaccination méningococcique C conjuguée avaient été réalisées par les autorités sanitaires, permettant aux professionnels de santé de mieux s’approprier et mettre en œuvre la stratégie de vaccination contre les IIM C inscrite dans le calendrier vaccinal ». La situation épidémiologique du département devra être réévaluée d’ici à la fin du mois de juin 2013 afin de « juger de l’efficacité des mesures prises et de la pertinence du maintien de cette recommandation » pour les nourrissons de 2 à 11 mois.

« Cette période devra être mise à profit pour mettre à jour la vaccination contre le méningocoque C de la population du Finistère ciblée par les recommandations en vigueur », ajoute le HCSP qui demande leur renforcement au niveau du territoire national. Des situations similaires au Finistère risquent en effet de se reproduire « tôt ou tard » dans d’autres départements où la couverture vaccinale s’avère comparable.

 DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
03.11.2012 à 09h54

« Personnellement je profite du certificat annuel de sport pour relancer cette vaccination et au final (pour une patientèle comprenant 23% de moins de 16 ans) pratiquement tous sont vaccinés. Dommage Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 4

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 11

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter