Des oméga 3 améliorent les performances cérébrales des 18-25 ans

Des oméga 3 améliorent les performances cérébrales des 18-25 ans

26.10.2012
  • 1351267877384252_IMG_92594_HR.jpg

Non contents d’être bénéfiques pour le cerveau des seniors, les oméga 3 le sont aussi pour celui des étudiants. Une équipe de l’université de Pittsburgh montre que les performances cognitives des 18-25 ans sont améliorées après 6 mois de supplémentation. « Avant de voir ces résultats, j’aurais dit qu’il était impossible d’amener des individus jeunes en pleine santé à dépasser leurs limites intellectuelles, commente la neuroscientifique Bita Moghaddam, l’un des investigateurs de l’étude. Nous avons trouvé que les sujets de cette population étaient capables d’améliorer leur mémoire de travail, bien qu’ils soient au top de leur fonctionnement cognitif ».

Avant de débuter la supplémentation, un PET scan et des prélèvements sanguins étaient demandés pour chaque participant. Puis était réalisé un test cognitif pour mesurer la mémoire de travail, qui consiste à se souvenir d’une série de lettres et de nombres dans l’ordre.

Une énigme à résoudre

« C’était particulièrement intéressant de constater qu’avant même la supplémentation, il existait une corrélation entre le taux d’oméga 3 et les performances au prétest, explique le Pr Moghadam. Ce qui signifie que les oméga 3 provenant de l’alimentation sont déjà corrélés à leur mémoire de travail ». Après 6 mois de supplémentation, la corrélation entre les deux paramètres en était davantage renforcée.

Reste à déterminer le mécanisme par lequel ces acides gras exercent leurs bienfaits au niveau cérébral. Si des études chez le rongeur avaient mis en évidence une diminution de la dopamine et de son transporteur suite à une carence en oméga 3, les données du PET scan ont réfuté cette hypothèse dans cette population. « C’est très intéressant de comprendre comment un régime enrichi en oméga 3 peut améliorer les performances intellectuelles chez des sujets en pleine force de l’âge », souligne l’investigateur principal, le Pr Rajesh Narendarn. Les premières données d’études en cours chez l’animal suggèrent que le mécanisme impliqué chez les sujets jeunes est différent de celui décrit chez les plus âgés.

PLOS One, publié en ligne le 3 octobre 2012.

Dr I.D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
27.10.2012 à 00h00

« Un excellent article de Science et Vie dans son dernier numéro pour vulgariser les connaissances "certaines" sur les cholestérol, la genèse de l'athérome, etc...Feu Servan-Schreiber a écrit beaucoup Lire la suite

Répondre
 
26.10.2012 à 23h19

« Quid de l'étude qui montre qu'il y a deux fois plus de cancer chez des sujets (alzheimer, parkinson) traités par oméga 3 versus patients atteints des mêmes pathologies sans oméga 3. Quelle conséquen Lire la suite

Répondre
 
26.10.2012 à 20h59

« Feu le Docteur Servan-Schrebeir avait écrit un livre sur ce sujet mais concernant les déprimés... Et le "bon cholestérol" dans tout cela, que devient-il ? Et les statines qui diminuent le cholestéro Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter