Les bénéfices de la ventilation mécanique à petits volumes dite « protectrice »

Les bénéfices de la ventilation mécanique à petits volumes dite « protectrice »

24.10.2012
  • 1351091572383484_IMG_92331_HR.jpg

Une ventilation assistée mécanique à petits volumes est reconnue comme bénéfique dans le cadre de la prise en charge des syndromes de détresse respiratoire aiguë. Une méta-analyse montre que ce principe présente la même utilité chez des patients dénués de problèmes respiratoires.

La ventilation mécanique (VM) représente la stratégie de sauvetage du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). Au cours de la dernière décennie, le volume courant recommandé pour traiter le SDRA a été progressivement réduit, passant de plus de 12 à 15 ml/kg à 6 à 8 ml/kg. Ce qui a permis une amélioration significative de la prise en charge, avec réduction de la morbidité et de la mortalité. Les volumes courants plus élevés sont responsables de distension des alvéoles pulmonaires au cours d’un processus nommé « volutrauma », d’atélectasies et d’infections pulmonaires.

Les lésions pulmonaires consécutives à la VM sont fréquentes aussi chez les patients qui sont mis sous VM pour la prise en charge d’un état critique sans qu’il y ait de SDRA.

Cette dernière méta-analyse montre un bénéfice chez ces patients de la VM dite « protectrice », avec des volumes courants réduits (petits volumes inspiratoires et expiratoires). Ce qui s’associe à une amélioration du pronostic : réduction des lésions pulmonaires, de la mortalité, des infections pulmonaires et de la durée de l’hospitalisation.

Ces conclusions émanent du travail de l’équipe brésilienne d’Ary Serpa Neto et coll. (Sao Paulo). Après recherche dans la littérature médicale, les spécialistes ont trouvé 20 articles (2 822 participants), réunissant les critères d’inclusion : évaluation de l’utilisation de volumes courants réduits comparativement à des volumes courants élevés, chez des patients n’ayant pas de SDRA au moment de la mise en route de la VM, avec des conclusions portant que la mortalité totale, le développement des lésions pulmonaires, les infections pulmonaires, les atélectasies et les anomalies biochimiques.

Moins de lésions et de décès

L’analyse des résultats montre une réduction de 67 % du développement des lésions pulmonaires et de 36 % du risque de décès chez les patients qui sont sous VT à petits volumes. L’analyse montre aussi une incidence réduite des infections pulmonaires en faveur de la ventilation à petits volumes, ainsi qu’un raccourcissement de la durée d’hospitalisation (7 jours versus 9 jours).

Les résultats sur le développement des lésions pulmonaires sont similaires que les études soient randomisées ou non. En ce qui concerne les infections pulmonaires, ils ne sont significatifs que dans les études randomisées. Pour la mortalité, ils ne sont significatifs que dans les études non randomisées.

Il est maintenant nécessaire de procéder à des études cliniques pour comparer les volumes courants réduits et classiques sous VM dans un groupe de patients hétérogène qui est mis sous VM pendant des durées plus longues.

JAMA, 23 octobre 2012 ; 308 (16) :1651-59.

 Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
27.11.2012 à 16h27

« Oui. Les bénéfices des faibles volumes courants ont été confirmés par de nombreuses études physiopathologiques mesurant la distention globale sous VM ( par plethysmographie à variation d'inductance) Lire la suite

Répondre
 
24.10.2012 à 19h56

« Bonsoir , les bénéfices de la VM avec des petites volumes ont été démontrés depuis très longtemps par le prof .Payen et coll. dans le SDRA. Plutôt des nouvelles technique de ventilation et de nouv Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... Commenter

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter