Stress et grossesse : un mauvais ménage pour l’enfant

Stress et grossesse : un mauvais ménage pour l’enfant

02.10.2012
  • 1349181211376301_IMG_90449_HR.jpg

Si une femme est exposée au cours de la grossesse à un événement stressant (deuil, séparation, perte d’emploi), son enfant aurait un risque accru de développer un asthme, une rhinite allergique ou un eczéma. C’est ce que suggère une étude italienne (R. Marco et coll.) à laquelle a participé une chercheuse de l’INSERM (Marta Rava).

Le développement de l’asthme et des autres maladies atopiques dépend de l’interaction de nombreux facteurs génétiques et environnementaux, comme le rappelle un communiqué de l’INSERM. « Plusieurs études ont déjà montré que le stress pouvait contribuer au développement de ces pathologies chez les enfants comme chez les adultes. Ces nouveaux travaux suggèrent qu’il agirait de même dès la vie tale, via la mère. »

Le travail a été réalisé à partir de données concernant 3 800 enfants, dont les parents ont répondu à un questionnaire permettant de recenser, d’une part, leurs éventuels problèmes respiratoires et/ou allergiques, d’autre part, les facteurs de risque auxquels ils avaient pu être exposés. Certaines questions portaient notamment sur le déroulement de la grossesse. Dans ce cadre, il était demandé aux mères si elles avaient, au cours de la grossesse, vécu un deuil, une séparation ou une perte d’emploi (le leur ou celui de leur conjoint). Au total, 337 de ces mères avaient traversé une de ces épreuves stressantes.

Il est apparu que les enfants qui avaient été exposés in utero à l’un de ces événements stressants avaient un risque d’asthme, de rhinite allergique ou d’eczéma significativement plus élevé que les autres enfants. Leur risque d’asthme ou de maladies atopiques est multiplié par 1,5.

Des travaux complémentaires sont nécessaires pour comprendre comment le stress maternel agit sur le fœtus pour accroître le risque atopique.

R. Marco et coll. Pediatrc Allergy and Immunology, édition en ligne du 9 septembre 2012.

 Dr EMMANUEL DE VIEL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étude remet en cause les bénéfices d'une baisse de la consommation de sel sur la pression artérielle

sel

Une étude s’élève contre l’idée qu’un régime pauvre en sodium permettrait de faire baisser la pression artérielle (PA). Présentée ce mardi... 2

Un maire cabotin prêt à ériger une statue à celui qui trouvera un médecin à sa commune

sculpteur

Maire d'Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne), Jean-François Pagès cherche désespérément un successeur au généraliste de sa commune de 1 500... 7

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter