Comme ceux d’Épinal, les irradiés de Rangueil veulent un procès

Comme ceux d’Épinal, les irradiés de Rangueil veulent un procès

28.09.2012
  • 1348823096375215_IMG_90203_HR.jpg

Un procès peut peut-être en entraîner un autre… C’est ce qu’espèrent en tout cas les irradiés de Rangueil, quelques jours après l’ouverture du procès des irradiés d’Épinal.

L’association SOS Irradiés 31, qui représente 80 des 145 patients ayant reçu des surdoses de rayons au centre stéréotaxique du CHU de Toulouse entre avril 2006 et mai 2007, et leur avocat maître Christophe Lèguevaques viennent d’adresser une lettre ouverte au procureur du pôle santé du parquet de Paris. « Avec cette lettre nous ne jouons pas notre va-tout, nous voulons au contraire faire bouger les choses et espérons une réaction du parquet avant la fin de l’année », explique l’avocat.

Erreur humaine ou faute

Rien n’a bougé en effet depuis le 11 juillet 2011, date à laquelle les magistrats instructeurs s’étaient déplacés à Toulouse, à la rencontre des victimes pour leur expliquer que l’accident relevait davantage de l’erreur humaine que de la faute et qu’ils classeraient sans doute le dossier sans suite

Dans sa lettre maître Lèguevaques rappelle : « En 2011, vous aviez évoqué le "précédent d’AZF" en expliquant que le Tribunal Correctionnel avait ordonné la relaxe au bénéfice du doute et que vous ne souhaitiez pas qu’il arrive pareille mésaventure, désastreuse pour le moral des victimes (…) Aujourd’hui, le "précédent AZF" vient vous apporter un cinglant démenti : lorsque le Parquet prend son risque, il peut gagner. En ce jour d’ouverture du procès des irradiés d’Epinal, j’ai l’honneur de vous demander de réviser votre position et de ne pas requérir un classement sans suite dans l’affaire des irradiés de Toulouse. »

« Si le parquet requiert une fin d’instruction, nous attaquerons l’ordonnance de non lieu devant la cour d’Appel, mais tant que le parquet ne se prononce pas, nous sommes bloqués et cela fait quinze mois que ça dure », a-t-il indiqué au « Quotidien ».

 DE NOTRE COORESPONDANTE À TOULOUSE, BÉATRICE GIRARD
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Malgré de « vives critiques », la FMF décide de rester partenaire de la convention

hamon

Moins d'un an après avoir été signataire surprise de la convention médicale en août, la Fédération des médecins de France (FMF), réunie... 4

Cellules, ADN, exosomes, des indices dans le sang à exploiterComment le matériel tumoral circulant peut révolutionner le cancer Abonné

cancer

La détection du matériel tumoral circulant ouvre de nouvelles perspectives pour une meilleure prise en charge des cancers, plus précoce,... Commenter

Un conflit médical dégénère et jette le discrédit sur un service de dermatologieAccusations publiques, harcèlement : le CHU de Besançon dans la tourmente Abonné

besancon

Ancien chef de service de dermatologie au CHU de Besançon, le Pr Philippe Humbert a dénoncé des maltraitances présumées envers d'anciens... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter