La contraception définitive Essure bientôt prise en charge quel que soit l’âge

La contraception définitive Essure bientôt prise en charge quel que soit l’âge

27.09.2012
  • 1348756776375089_IMG_90194_HR.jpg

L’Union nationale des organismes d’assurance-maladie complémentaire (UNOCAM) a rendu un avis favorable à la suppression de la condition d’âge minimum pour le remboursement de la méthode Essure (Conceptus) de contraception définitive. Cette décision fait suite à l’évolution de la position de l’UNCAM (Union nationale des caisses d’assurance maladie) qui dans un précédent avis de mai 2010.

Dans cet avis, l’UNCAM prévoyait de limiter cette méthode de contraception par stérilisation tubaire par voie hystéroscopique aux femmes de plus de 40 ans, estimant que les plus jeunes ne pouvaient bénéficier de la prise en charge d’une pose de dispositifs intratubaires qu’en cas de contre-indication à toute autre contraception.

L’avis de la HAS

Le 29 mai 2012, la Haute Autorité de santé publiait un avis où elle estimait qu’un tel dispositif présentait un intérêt chez les femmes majeures en âge de procréer et souhaitant une stérilisation tubaire permanente comme moyen de contraception définitive et irréversible. La commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé estimait par ailleurs que « l’ensemble des données disponibles ne justifie pas une notion d’âge minimum dans l’indication d’Essure » et insistait en revanche, « sur l’importance de la discussion entre la femme et le chirurgien avant d’envisager une stérilisation et de choisir la technique la plus adaptée ».

Selon la HAS, les données cliniques « ne permettent pas de conclure à une diminution du taux de grossesses spontanées avec Essure par rapport à la ligature des trompes par coelioscopie ». En revanche, Essure a comme avantages « de ne pas nécessiter d’anesthésie générale pour la pose » ; de plus, le risque chirurgical de l’hystéroscopie est « inférieur » à celui de la coelioscopie. Quelque 30 000 femmes par an seraient concernées par la pose d’un dispositif Essure. En juillet dernier, la ministre de la santé Marisol Touraine s’était dite favorable au remboursement par l’Assurane-maladie de toutes les méthodes de contraception définitive quel que soit l’âge de la femme.

Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... Commenter

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter