OGM : le Haut Conseil des biotechnologies s’engage à faire la lumière sur l’étude de Séralini

OGM : le Haut Conseil des biotechnologies s’engage à faire la lumière sur l’étude de Séralini

20.09.2012
  • 1348146569372982_IMG_89684_HR.jpg

Saisi par le gouvernement pour se prononcer sur la validité de l’étude sur le maïs transgénique NK603 du géant américain Monsanto, le Haut Conseil des biotechnologies (HCB) s’est engagé aujourd’hui à livrer une « analyse approfondie ». « Nous prendrons le temps nécessaire pour produire une analyse consistante sans impératif de calendrier », a déclaré à l’AFP le Pr Jean-Christophe Pagès, qui préside le comité scientifique du HCB et se méfie de « l’hypermédiatisation » de ces travaux. « Si on peut travailler vite en une semaine nous le ferons, s’il faut une semaine de plus on attendra : il n’y a pas de danger extrême », a-t-il estimé.

Le Pr Pagès, biochimiste, pilote un comité de six experts toxicologues et statisticiens extérieurs au HCB qui devront se prononcer sur la validité de la démarche scientifique de l’étude pilotée par Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen. Le Pr Pagès a refusé de se prononcer par avance sur les conclusions de l’étude mais il s’est insurgé contre « l’exploitation tout sauf scientifique des photos » de rats malades en remarquant qu’il s’agissait d’une « souche de rats qui développe spontanément des tumeurs ». « Toutes nos analyses seront rendues publiques et mises en ligne sur le site du HCB », a-t-il assuré. Le Haut Conseil des biotechnologies est une instance d’évaluation, d’expertise et de concertation indépendante.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
21.09.2012 à 22h10

« Une étude doit-elle être jugée en fonction de qui elle gêne et qui elle ravit ? Notons que Carrefour et Auchan ont financé l'étude. Ils font du sans OGM un argument de vente. C'est pas des multinati Lire la suite

Répondre
 
21.09.2012 à 16h29

« Je vois que rapidement que tout va être fait pour descendre cette étude par des contres-études car elle gène beaucoup les multinationales et les lobbies agroalimentaires... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter