Revenus des médecins libéraux : les cardiologues s’inquiètent, les radiologues contestent

Revenus des médecins libéraux : les cardiologues s’inquiètent, les radiologues contestent

19.09.2012
  • 1348057880372629_IMG_89610_HR.jpg

Le Syndicat national des spécialistes des maladies du cœur et des vaisseaux (SNSMCV) prend acte avec inquiétude de la baisse de 2,6 % des revenus des cardiologues en 2011 par rapport à 2010 (notre dossier publié dans le Quotidien du 11 septembre). Il rappelle que plus de 80 % des cardiologues exercent en secteur 1 et « sont inquiets pour leur avenir ».

Une mesure vexatoire

La suppression récente de la possibilité d’associer un ECG à une échocardiographie est vécue comme une mesure vexatoire. « Toute nouvelle baisse de tarif d’un acte sera considérée comme un "casus belli" », prévient le syndicat.

De son côté, la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) affirme que les chiffres rendus publics par l’UNAPL (Union nationale des professions libérales) concernant les revenus de leur spécialité pour 2011 sont « sans rapport avec la réalité ». Selon le syndicat, les résultats publiés par la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF, 128 000 euros par radiologue pour 2010), portant sur la totalité des radiologues libéraux de France, sont plus significatifs que ceux de l’UNAPL (188 000 euros), qui portent sur un plus faible panel.

 C.D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
20.09.2012 à 14h46

« Et en plus on ose nous menacer de ne plus respecter la convention ! Un comble ! Ça nous apprendra à être en secteur 1 ! »

Répondre
 
20.09.2012 à 13h29

« Se déconventionner est une louable idée maintes fois lancée depuis 30 ans... le gouvernement actuel cherche à fonctionnariser les médecins et créer à coté un secteur purement libéral non pris en cha Lire la suite

Répondre
 
20.09.2012 à 11h57

« Non, il faut se DECONVENTIONNER. »

Répondre
 
20.09.2012 à 11h34

« Réduire les revenus des médecins ne va pas régler le problème de la Sécu puisque plus on gagne plus on paie d'URSSAF ! - Profession : radiologue. »

Répondre
 
20.09.2012 à 10h29

« Il faut descendre dans la rue. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter