Debré-Even - « Une polémique inutile et préjudiciable aux patients », Pr Éric Bruckert

Debré-Even - « Une polémique inutile et préjudiciable aux patients », Pr Éric Bruckert

14.09.2012
  • 1347643941371416_IMG_89317_HR.jpg

Après la parution du « Guide des médicaments utiles, inutiles ou dangereux » des Prs Philippe Even et Bernard Debré, « le Quotidien » soumet les propositions des auteurs aux spécialistes concernés. Sur le cholestérol, la réaction du Pr Éric Bruckert* :

« Le message de fond concernant le cholestérol et les maladies cardiovasculaires est terriblement faux et ne tient pas compte des données et des références récentes. C’est étonnant de la part de personnes qui ont été des « scientifiques » d’être autant dans l’à-peu-près, le partial. Cela ne serait pas grave si ce n’était qu’une volonté de se faire de la publicité, mais s’agissant d’un ouvrage destiné autant aux malades qu’aux médecins, il risque d’entamer la confiance et d’aggraver les problèmes d’observance, problèmes numéro 1 en cardiovasculaire. Ce type de polémique est inutile et in fine, fait du tort aux patients.

La lecture du chapitre sur le cholestérol montre une impressionnante méconnaissance de ce qu’est un facteur de risque. Les auteurs sortent de leur chapeau une valeur normale bien à eux, qu’ils estiment être dangereuse. Il n’y a aucune justification scientifique à cette norme. Et d’ailleurs on a beaucoup de mal à trouver des références scientifiques, sérieuses et cohérentes.

Le danger prétendu du cholestérol est un danger d’emprunt, lit-on page 360. Ce qui signifie qu’à leurs yeux le cholestérol n’a aucun rôle dans les maladies cardiovasculaires. Une affirmation qui date d’une cinquantaine d’années. C’est pour le cholestérol que le rôle causal dans la maladie cardiovasculaire a été le mieux établi, avec notamment, les études de randomisation mendéliennes, les décès cardiovasculaires prématurés dans hypercholestérolémies familiales et l’ensemble des données épidémiologiques et d’intervention. Nier cela est une contre-vérité.

Le deuxième chapitre sur « la face du bon et du mauvais cholestérol » relève aussi d’un pamphlet publicitaire qui est terriblement de l’à-peu-près, que l’on accepterait mal d’un étudiant en médecine. Là encore, il y a une confusion. Le lien et le rôle du HDL-cholestérol dans les maladies cardiovasculaires est parfaitement établi. Page 380, on peut lire les coronarites ne semblent plus fréquentes que si les HDL sont inférieures à 0,35 g/l et à condition que simultanément, le cholestérol total soit élevé, supérieur à 2 g/l ". Ce sont les seuls dans le monde à faire ces affirmations qui n’ont aucun sens, et c’est typiquement une méconnaissance des données récentes. En effet, les méta-analyses montrent un lien continu entre le taux de HDL-cholesterol et maladies coronaires. Il n’est pas étonnant qu’un spécialiste du cancer de la prostate connaisse aussi peu la physiopathologie du HDL-cholestérol.

Finalement, ces deux auteurs tellement polémiques, extrémistes et peu documentés, font perdre toute crédibilité à l’ensemble du livre alors qu’il serait intéressant de resituer calmement, scientifiquement et rigoureusement le bon usage des médicaments ».

*Hôpital de La Pitié Salpêtrière, Paris, service d’endocrinologie- métabolisme

Toutes les réactions des médecins dans notre dossier spécial

Propos recueillis par le Dr Anne Teyssédou-Mairé
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
24.09.2012 à 21h36

« Il faut vite leur trouver une place en résidence alzheimer, ils débloquent complètement ces vieux prétencieux qui parlent de ce qu'ils ne connaissent pas. » Profession médecin généraliste

Répondre
 
16.09.2012 à 10h06

« Ne pas oublier le rôle délétère des médias qui propulsent ces 2 gugus sur le devant de la scène. Ils n'ont de crédit que parce que les journalistes sont avides de sensationnel. »

Répondre
 
15.09.2012 à 15h05

« On avait déjà la Sécu sur le dos. Maintenant voila des " faux culs " qui prétendent nous aider à faire de la prévention et des ..économies avec leur Promo !! »

Répondre
 
15.09.2012 à 12h34

« Le Pr Ph Even (pneumologue) est connu depuis longtemps pour ses avis à l'emporte pièce, sans nuances, et pour son goût du sensationnel. Les assertions à l'emporte pièce qui acccompagnent la Lire la suite

Répondre
 
15.09.2012 à 10h20

« Ces deux médecins n'ont jamais du être médecin généraliste et n'imaginent pas le temps que l'on va passer à expliquer à nos malades pourquoi on leur donne tel ou tel medicament... déjà qu'on se bat Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étude remet en cause les bénéfices d'une baisse de la consommation de sel sur la pression artérielle

sel

Une étude s’élève contre l’idée qu’un régime pauvre en sodium permettrait de faire baisser la pression artérielle (PA). Présentée ce mardi... 2

Un maire cabotin prêt à ériger une statue à celui qui trouvera un médecin à sa commune

sculpteur

Maire d'Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne), Jean-François Pagès cherche désespérément un successeur au généraliste de sa commune de 1 500... 7

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter