Observatoire des souffrances psychiques : des Français malades de leur solitude

Observatoire des souffrances psychiques : des Français malades de leur solitude

13.09.2012

« Notre société de communication n’est pas nécessairement une société d’échange et d’écoute. Le lien social reste une demande majeure d’une large partie de la population qui souffre d’isolement et de profondes difficultés relationnelles », constate le sociologue Serge Guérin à l’occasion de la présentation jeudi des dernières statistiques de l’Observatoire S.O.S amitié des souffrances psychiques. En 2011, le nombre d’appels téléphoniques vers les lignes S.O.S amitié a augmenté de 7 % par rapport à l’année précédente (soit 709 000 appels). Cette hausse s’explique en partie par la croissance du temps de présence à l’écoute des bénévoles de l’association (+3,8 %). Au total, 1 500 bénévoles de l’association se relaient tous les jours de la semaine, 24 heures sur 24. Faute d’effectif suffisant, ces écoutants ne peuvent répondre à 75 % des appels. Chaque année S.O.S amitié reçoit ainsi près de 3 millions d’appels, ce qui est « énorme » et « unique », commente Serge Guérin. L’association dispose également d’une messagerie internet (réponse sous 48 heures) et d’un service de « chat » disponible 7 jours sur 7 de 19 à 23 heures.

Les problèmes de logement toujours plus cités

La solitude représente la première cause des appels (33,2 %), devant les questions de dépression, de suivi psy (30,4 %), les problèmes liés à la famille, au couple, aux sentiments, aux ados (21,9 %), la sexualité (15,6 %), les difficultés relationnelles (13,5 %), la santé physique (13,4 %), les pathologies psy (11,6 %), le travail & chômage (6,3 %), la morale, le racisme (5,1 %), les situations de rupture et de deuil (4,6 %), les problèmes de logement et de finances (4,2 %), les addictions (2,7 %), la violence (2,5 %) et le suicide (2 %). « Les problèmes de finances et de logement sont de plus en plus cités », remarque l’observatoire. « De 2007 à 2011, les appels liés à des problèmes de finances ont augmenté de 30 % et ceux liés à des problèmes de logement de 62 %. »

Plus d’hommes que de femmes

Sur Internet, les principales situations évoquées en 2011 concernent les questions liées à la famille, au couple, aux sentiments, aux ados (38,9 %), la dépression, le suivi psy (37,7 %), la solitude (24,8 %), les difficultés relationnelles (23,6 %) et le suicide (17,4 %). Pour la deuxième année de suite, les hommes appellent un peu plus les lignes de S.O.S amitié que les femmes (50,3% vs 49,7 %), sauf en région Ile-de-France (60,2 % de femmes contre 39,8 % d’hommes). Les femmes recourent par ailleurs davantage à internet que les hommes (73,5 % vs 26,5 %) et plus de 87 % des appelants ont entre 25 et 65 ans.

DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Baisse des tarifs : les radiologues en grève le 23 mars

radiologues affiches

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) a annoncé ce jeudi un mot d'ordre de fermeture des cabinets libéraux, le jeudi 23... 4

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 1

Macron ne forcera pas les médecins à pratiquer le tiers payant

macron

On le savait pragmatique sur le sujet sensible de la généralisation du tiers payant, Emmanuel Macron le confirme dans une interview à... 10

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter