Déficits en vitamine D : des maladies plus graves chez les enfants

Déficits en vitamine D : des maladies plus graves chez les enfants

13.09.2012
  • 1347544710370846_IMG_89191_HR.jpg

Une étude canadienne publiée dans « Pediatrics » montre qu’un déficit en vitamine D est retrouvé chez 3 enfants sur 4 hospitalisés en unités de soins intensifs. De façon plus frappante encore, les chercheurs du Children’s Hospital of Eastern Ontario Research Institute ont observé que les taux les plus bas étaient retrouvés chez les enfants les plus gravement malades. L’étude dirigée par le Dr Dayre McNally a inclus plus de 300 enfants et adolescents hospitalisés en réanimation pour une infection sévère, un traumatisme grave ou une chirurgie lourde (malformation cardiaque congénitale).

Six grands hôpitaux canadiens ont participé à l’étude, Ottawa, Toronto, Hamilton, Edmonton, Saskatoon et Vancouver. Les enfants ayant les taux les plus bas de vitamine D présentaient un état de santé moins bon, nécessitaient plus de soins intensifs et restaient hospitalisés plus longtemps en réanimation. « Même si ces résultats sont inquiétants, il est très rassurant qu’il s’agisse d’un facteur modifiable, commente le Dr McNally. La prévention est très simple et il est faisable de corriger très rapidement le taux de vitamine D lors d’une maladie grave. »

Pediatrics, publié en ligne le 12 septembre 2012.

Dr IRÈNE DROGOU
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter