La vitamine D, une aide potentielle au traitement de la tuberculose

La vitamine D, une aide potentielle au traitement de la tuberculose

04.09.2012
  • 1346772928368304_IMG_88550_HR.jpg

Bien avant l’utilisation des antibiotiques, l’exposition au soleil faisait partie du traitement contre la tuberculose. Les patients étaient envoyés dans des sanatoriums dans les Alpes. Des scientifiques contemporains avancent une explication à l’effet de l’héliothérapie.

L’étude conduite par des spécialistes de l’Université de Londres, montre que l’ajout de vitamine D à l’antibiothérapie pourrait permettre aux patients de guérir plus rapidement d’une tuberculose. C’est la première investigation portant sur l’effet de la vitamine D sur la réponse immunitaire chez des patients traités pour une maladie infectieuse.

Les observations, encore biologiques, montrent que de la vitamine D à forte dose peut réduire la réponse inflammatoire à l’infection.

Adrian Martineau (Université de Londres) et ses collègues, ont randomisé 95 patients souffrant d’une tuberculose et traités par antibiotiques, dont 44 ont reçu une supplémentation en vitamine D. Ils ont mesuré les marqueurs de l’inflammation et leur cinétique dans des échantillons sanguins des patients.

Les résultats montrent une baisse plus rapide et plus importante des marqueurs chez les personnes supplémentées en vitamine C. Et par ailleurs, Mycobacterium tuberculosis disparaît plus raidement à l’examen des expectorations : en moyenne en 23 jours chez les patients sous vitamine D contre 36 jours chez ceux qui ont pris le placebo. Il est encore trop tôt pour recommander une supplémentation en vitamine D en pratique, selon les auteurs. Des études cliniques doivent être réalisées auparavant.

Ils estiment que la réduction de la réponse inflammatoire pourrait permettre de réduire la formation des cavités inhérente à la tuberculose. Et qu’une supplémentation en vitamine D pourrait permettre d’aider au traitement d’autres maladies, en particulier la pneumonie.

Proc Natl Acad Sci USA, 3 septembre 2012.

 Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
05.09.2012 à 08h38

« À quand les "nouvelles" cures de soleil à BERCK par exemple, ou en altitude dans les "SANATORIUM" ; on innove toujours en médecine... »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Présidentielle : ces propositions qui agacent le secteur

100%

Le grand oral sur la santé et la protection sociale de cinq candidats à la présidentielle, organisé mardi par la Mutualité française, a... 3

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions-1

Après dix mois de débats, une cinquantaine d’évènements réunissant plus de 2 000 personnes et une « importante » concertation sur Internet,... Commenter

« Chez nous » ou la stratégie de dédiabolisation du FN incarnée par un médecin

film

Le nouveau film de Lucas Belvaux, co-écrit avec l'écrivain Jérôme Leroy (auteur du roman « Le Bloc » et habitant du Nord), raconte... 3

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter