Plongée au coeur des salles de shoot [Vidéo]

Plongée au coeur des salles de shoot [Vidéo]

30.08.2012
  • shoot

Jean-Marie Le Guen a relancé le débat sur l’ouverture de salles d’injection de drogues en France. Dans une interview accordée au Parisien, le député de Paris juge cette mesure urgente alors que « la consommation d’héroïne augmente à Paris. Le nombre de seringues utilisées dans les distributeurs automatiques progresse de 7 % au premier semestre 2012 par rapport à la même époque en 2011 et les personnels des associations trouvent davantage de seringues dans les rues. » Ces déclarations ont suscité de nombreuses réactions dans les associations et au sein de la classe politique. Le gouvernement assure mener une réflexion sur le sujet.

En Europe, plusieurs pays européens (Suisse, Allemagne, Espagne, Norvège, Pays-Bas…) ont déjà franchi le pas. Comment fonctionnent ces établissements ? Comment la consommation y est-elle encadrée ? Comment réagissent les riverains de ces salles de shoot ?

En 2010, les chaînes TF1 et France 2 apportaient des éléments de réponse à travers des reportages réalisés dans des centres de consommation de drogues ouverts à Bilbao (Espagne) et à Genève (Suisse). A l’époque, le débat sur l’ouverture d’établissements similaires faisait rage en France après des déclarations de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé de l’époque, qui s’y montrait favorable. Contrairement à l'Académie de médecine et au gouvernement de l'époque.

 

> S. L.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter