La riposte des radiologues face aux nouvelles menaces de coupes sombres

La riposte des radiologues face aux nouvelles menaces de coupes sombres

30.08.2012
  • 1346343231367606_IMG_88368_HR.jpg

En haut de l’échelle des revenus, systématiquement mis à contribution dans les plans d’économies gouvernementaux (depuis six ans), une nouvelle fois pointés du doigt en juillet dans le cadre du rapport IGAS/IGF sur la maîtrise de l’ONDAM 2013/2017, les radiologues ont décidé de prendre les devants en organisant la riposte de façon unitaire.

Le conseil professionnel de la radiologie française (G4), qui associe toutes les composantes de l’imagerie médicale (universitaires, Fédération des médecins radiologues - libéraux -, société savante, hospitaliers) met en cause aujourd’hui la « logique strictement comptable » qui cible l’imagerie considérée « exclusivement comme un coût ». En réponse, le G4 (re)met sur la table un projet professionnel commun, assorti d’un plan pour l’imagerie et d’un guide de bon usage des examens d’imagerie.

Rapport IGAS/IGF saignant

Car l’orage menace : le rapport IGAS/IGF préconise plusieurs mesures ciblées sur les volumes et les tarifs de l’imagerie. « Une régulation active du volume des actes de radiologie, à l’instar de ce qui a déjà été engagé sur les radiographies de crâne, du thorax (...) permettrait de générer un total d’économies d’environ 200 millions d’euros sur la période 2013-2017 », peut-on lire.

Surtout, la mission estime qu’il est possible de poursuivre les baisses de tarifs des radiologues en raison des gains de productivité réalisés. « Les tarifs des radiologues restent supérieurs de près de 5 % à la cible fixée par la CCAM, expose le rapport. Malgré les baisses entreprises ces dernières années, leur rémunération reste 2,4 fois supérieure à la moyenne des médecins libéraux entre 2004 et 2010 alors que la grande majorité des radiologues est en secteur 1. Les baisses de tarifs ont été compensées par une augmentation des volumes d’actes et par des gains de productivité importants qui n’ont pas entraîné de révisions subséquentes du montant des forfaits techniques alloués par l’assurance-maladie. »

Le G4 réclame une réforme de structure

Face à ces menaces de décotes tarifaires, le G4 de la « radiologie » défend une réforme structurelle concertée et surtout médicalisée de la radiologie française.

Cette réforme s’articulerait autour d’un vaste « plan pour l’imagerie » (déjà présenté en vain) prévoyant la promotion du « Guide du bon usage des examens d’imagerie » (mis à jour), un soutien aux systèmes d’information et de partage des images, des études sur le rapport coût/efficacité des techniques et une accélération de la mise à niveau des appareils.

Autres mesures : le déploiement de plateformes de recherche, la mise en place de plateaux d’imagerie complets regroupés dans chaque territoire autour d’équipes de taille suffisante et plurispécialisées, l’essor de la téléradiologie ou encore une nouvelle concertation entre les professionnels de l’imagerie et les ARS.

Fluidifier le parcours de soins

Dans un contexte de démographie déclinante (7 250 radiologues en 2009, 5 400 en 2015) et de dispersion des équipes de radiologues, un nouveau projet professionnel commun serait mis en place pour réorganiser la discipline, renforcer l’articulation ville/hôpital et piloter la gestion médicalisée des plateaux d’imagerie. Principaux objectifs : améliorer l’accès aux soins radiologiques, fluidifier le parcours des patients ou encore optimiser les séjours hospitaliers.

Les radiologues seront-ils épargnés alors que la spécialité est dans le viseur et que le projet de loi de financement de la Sécu (PLFSS) se profile ? Le rapport IGAS/IGF juge en tout cas possible de réaliser 250 millions d’euros d’économies sur la période 2012-2017 sur les dépenses de radiologie...

 CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 9 Commentaires
 
02.09.2012 à 20h11

« Moi je trouve inadmissible que les radiologues gagnent si peu au vu du service rendu et des diagnostics alambiqués redressés...
Zidane gagne bien plus sans faire grand chose... »

Répondre
 
31.08.2012 à 13h15

« 15 000 euros en 3 jours !!! Donnez moi l'adresse, j'y vais de ce pas proposer mes services !!! On se croirait au café du commerce !
Il serait de bon ton de regarder les choses en face : les radiolog Lire la suite

Répondre
 
31.08.2012 à 12h56

« Les cabinets de proximité ferment ! Sur vos 15 000 euros, pensez à payer votre personnel ! Et vos machines, et vos films et votre électricité....... Ne confondez pas le brut et le net !
Examinez les Lire la suite

Répondre
 
31.08.2012 à 11h19

« Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier ! Certains radiologues sont heureusement consciencieux et non simplement attirés par l'appât du gain ! - Profession : médecin. »

Répondre
 
31.08.2012 à 10h31

« Le M.G est sous la dépendance du radio qui écrit ou dit au patient qu' un scan ou IRM serait utile, expédiant ainsi le patient directement chez son toubib qui n' a plus... le choix de prescription Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 2

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 9

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter