Non-respect du « bizone » : sanctionnée, une généraliste s’adresse à... l’Élysée

Non-respect du « bizone » : sanctionnée, une généraliste s’adresse à... l’Élysée

24.08.2012
  • 1345816266366814_IMG_88206_HR.jpg

Dans une longue lettre à François Hollande, le Dr Marie-Noëlle Philippe, médecin généraliste à Douarnenez, sollicite la « grâce » présidentielle dans une affaire de non-respect des ordonnances dites « bizone » qui permettent de distinguer clairement les prescriptions en rapport ou non avec une affection de longue durée (ALD) exonérante (seuls les soins et prestations prescrits sur la partie haute de l’ordonnance seront remboursés à 100 % au titre de l’ALD).

« Travaillant près de 12 heures par jour, je ne faisais qu’aider certains malades désargentés dépourvus de mutuelle et ne souhaitant pas avoir à faire l’avance de certains frais (...) » écrit le médecin généraliste auquel sa caisse primaire réclame aujourd’hui plus de 4 000 euros (2 500 euros au titre du préjudice pour la Sécu et 1 500 euros d’amende) pour des litiges sur le « bizone » remontant à 2010.

Jointe ce vendredi par le « Quotidien », la généraliste, 60 ans, se dit victime du « stress, de la charge de travail, de la pression des patients », allant parfois jusqu’au « vent de panique ». « Quand on est dans le feu de l’action, on n’a pas toujours le temps de réfléchir », précise-t-elle, tout en reconnaissant avoir commencé à rectifier ses ordonnances depuis quelques mois.

Soigner les malades ou la Sécu ?

Sur le fond, elle dénonce un système « ahurissant » qui pousse à « soigner la Sécu avant de soigner les malades » et qui rétribue les médecins « "à la performance" s’ils acceptent de rentrer dans un certain cadre ». Aujourd’hui, « c’est comme si on me soupçonnait d’avoir pris de l’argent dans la caisse, ce qui est extrêmement désobligeant », ajoute ce médecin qui a également alerté les journaux locaux et son assureur.

Travaillant depuis « 33 ans », précise-t-elle dans son courrier à l’Élysée, le Dr Philippe affirme que ce genre de contentieux avec la Sécurité sociale pousse directement les jeunes à fuir l’exercice libéral. « Les déserts médicaux ne sont pas près d’être repeuplés ce qui est dramatique pour notre profession et surtout pour les malades », écrit encore ce médecin pour qui la médecine libérale « est en passe de faire partie du passé ».

Outil controversé.

Au-delà du cas particulier, l’affaire relance la polémique sur le dispositif controversé de l’ordonnancier « bizone », un outil de régulation source de nombreux litiges entre les caisses primaires et les médecins libéraux. En 2009 et 2010, le Dr Didier Poupardin, médecin généraliste à Vitry (Val-de-Marne), avait largement médiatisé sa « croisade » contre l’ordonnancier bizone qui « découpe les malades en tranches », recueillant des milliers de signatures en sa faveur et, au-delà, sur le thème de l’accès aux soins.

Plusieurs syndicats de médecins généralistes ont réclamé ces dernières années des aménagements au « bizone » ou même sa suppression.

 CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 25 Commentaires
 
07.09.2012 à 16h28

« Merci de respeter la loi ainsi on respecte les autres. - Profession : médecin »

Répondre
 
29.08.2012 à 18h48

« Chère Consoeur,
ne pensez vous pas avoir fait de la concurrence déloyale à vos confrères qui respectent les règlements? »

Répondre
 
28.08.2012 à 11h34

« Malheureusement, il faudra que notre profession accepte un jour de regarder en face la réalité : une profession payée par des finances socialisées, des prélèvements collectifs, et que chaque prescri Lire la suite

Répondre
 
26.08.2012 à 12h07

« Madame et cher confrère. Il y a la négigence due au surmenage. La faute souvent non intentionnelle,
puis la fraude.
Votre courrier plaide en faveur de votre culpabilité et c'est votre comportement p Lire la suite

Répondre
 
25.08.2012 à 22h44

« Bizone = bizarre, cela ne nous concerne pas, pas plus que générique, ALD ou autres. Nous devons soigner, un point, c'est tout. Aux administratifs nombreux "absolument débordés" de s'occuper du reste Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter