Hôpital : Marisol Touraine veut « réorganiser » les urgences

Hôpital : Marisol Touraine veut « réorganiser » les urgences

22.08.2012
  • 1345651705366609_IMG_88168_HR.jpg

Pour son premier déplacement « santé » de rentrée, la ministre de la Santé Marisol Touraine s’est rendue mercredi après-midi au SAMU de Paris, à l’hôpital Necker, à la rencontre des professionnels de santé des services d’urgences.

À l’heure, décontractée, Marisol Touraine a été accueillie par Claude Evin, directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) et par le Pr Pierre Carli, médecin-chef du SAMU de Paris. Ce dernier lui a tout d’abord expliqué le fonctionnement des « petits bijoux » du SAMU : ses ambulances.

Soucieuse de saluer chaque membre du personnel, Marisol Touraine a poursuivi sa visite au centre de régulation des appels du SAMU, où l’attendait le Dr Patrick Pelloux, médecin urgentiste. Pédagogue, le Pr Carli a décrit à la ministre de la Santé l’activité du centre de régulation, qui reçoit en moyenne 700 à 750 appels quotidiens. Les trois jours précédents, pendant la vague de canicule, le centre a traité 150 % d’appels en plus, sans que l’activité des urgences n’augmente pour autant. Signe, pour le Pr Carli, de tout l’intérêt à porter à la régulation médicale. Le travail d’écoute, de conseils des assistants et médecins (régulateurs et généralistes) permet « la prise en charge la plus efficace et la plus rapide » possible, précise-t-il à la ministre, attentive. Signe aussi qu’une majorité des appels relève plus de la médecine générale que de l’urgence : moins de 20 % débouchent sur une hospitalisation.

Des propositions attendues avant la fin de l’année

Si Marisol Touraine a défini comme « satisfaisant » le bilan à tirer de la canicule et a « rend[u] hommage » au travail des équipes médicales pendant cette période, elle n’a pas caché son ambition de « réorganiser » les services d’urgences afin de « mieux les connecter avec la médecine de ville ». Se disant « préoccupée par la vision de lits occupés dans les couloirs » des hôpitaux, la ministre souhaite désormais que médecins libéraux et hospitaliers « travaillent ensemble, et non en opposition ».

Comment ? Nous n’en saurons pas plus. Des « propositions de réorganisation » seront rendues « avant la fin de l’année », a assuré Marisol Touraine, « pas certaine » pour autant que ces dernières soient inscrites dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2013.

L’heure n’était pas aux décisions concrètes. Ce qui, contre toute attente, n’a pas semblé ennuyer le Dr Pelloux, ravi d’avoir « pour la première fois » « une ministre de la santé pour qui la situation des urgences n’est pas inéluctable ».

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 20 Commentaires
 
24.08.2012 à 21h39

« A force de voir le Dr Pelloux à la télé ou répondre à des interviews de journaux , je me demande où il trouve le temps de travailler dans un service d'accueil ou dans une UMH. Si il le peut, il doit Lire la suite

Répondre
 
23.08.2012 à 18h42

« Pourquoi le Dr.Pelloux n'est-il plus urgentiste à St-Antoine?? Il est effectivement étonnant qu'il ne fasse pas partie du ministère... -
Profession : Médecin. »

Répondre
 
23.08.2012 à 15h27

« Carli, Pelloux et le SAMU 75 ne sont pas représentatifs de ce qui se passe réellement. Venez visitez des services en province !!!
Et que l'on se dépêche de créer des structures d'accueil pour la bob Lire la suite

Répondre
 
23.08.2012 à 12h51

« Chez moi, en Charente, le flux de médecins ne se fait que du privé ( généralistes) vers le public : qui doit faire les efforts? Idem pour les jeunes qui préfèrent nettement le salariat à l'installat Lire la suite

Répondre
 
23.08.2012 à 11h33

« Chaque fois que j'allume la télé, je vois Pelloux.... il ne travaille donc jamais ? Moi, simple généraliste responsable, à ses dires, des morts de la canicule précédente et qui n'assurerait pas mes Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter