De retour de Syrie, une chirurgienne de MSF témoigne

De retour de Syrie, une chirurgienne de MSF témoigne

22.08.2012
  • msf

Médecins sans frontières (MSF) intervient désormais directement dans le nord de la Syrie, dans une zone tenue par les rebelles. « Aujourd’hui, ça fait deux mois que le projet est stabilisé », explique Filipe Ribeiro, directeur général de MSF. Grâce à un partenariat « avec une association de médecins syriens » MSF a pu disposer d’une villa de 8 pièces sur deux niveaux dans laquelle ont pu être installés un bloc opératoire, une salle de réveil, une salle de déchocage, une salle de stérilisation et une douzaine de lits d’hospitalisation.

Le Dr Anna Novak, qui depuis plus quatre ans exerce son métier de chirurgie générale avec MSF, a fait partie de première équipe à pouvoir intervenir en Syrie. « J’ai déjà effectué une vingtaine de missions pour MSF et j’ai eu l’opportunité d’être disponible au moment où ce projet a pu être lancé », raconte-t-elle au « Quotidien ».

Sa mission syrienne a duré six semaines dont cinq sur place. « Nous étions une équipe de 7 expatriés dont un chirurgien, 1 médecin urgentiste et un médecin anesthésiste plus une cinquantaine de Syriens, médecins, infirmiers, techniciens de bloc, personnels de nettoyage etc », décrit la praticienne.

Depuis l’ouverture de l’hôpital, plus de 300 interventions chirurgicales ont été réalisées et les blessés continuent à affluer. Seule chirurgienne sur place, le Dr Novak pratiquait « trois à six opérations par jour, ce qui compte tenu de nos faibles ressources, représentait la moitié de nos capacités d’accueil », relève-t-elle. Au bout de quelques jours, les capacités d’accueil ont dû être augmentées jusqu’à « une trentaine de lits... des matelas posés par terre sur la terrasse de la maison dans des conditions encore plus précaires ».

Blessures de guerre

L’hôpital situé « dans un lieu qui n’est pas directement dans une zone de conflit » a pu bénéficier d’une « relative sécurité », confie la chirurgienne. Toutefois les blessures prises en charge sont « typiquement des blessures de guerre, plaies par balles, par tir d’obus, de roquettes, situées sur toutes les parties du corps, membres mais aussi thorax et abdomen », souligne-t-elle. Les blessés - hommes, femmes, enfants - affluent de partout venant de zones de combats proches mais quelques fois très éloignées. « Certains arrivaient après plus de 100 à 150 km de route après avoir reçu des soins très sommaires parce qu’il n’existait pas d’autres structures de soins. Le besoin est donc réel », insiste le Dr Novak.

Si la mission de MSF est « très soutenue par la population locale », elle n’a pas reçu d’autorisation officielle. « Les autorités ont été averties. Ils n’ont pas donné leur accord et ont simplement répondu que cette mission était illégale », précise la chirurgienne. Toutefois, l’hôpital n’a jusqu’ici pas été visé par les attaques de l’armée de Bachar Al-Assad. De nouvelles équipes ont pris ou sont prêtes à prendre le relais. MSF souhaite élargir son territoire d’intervention et proposer d’autres hôpitaux dans l’ensemble du pays. Son directeur général lance un appel à l’ensemble des parties du conflit afin « qu’elles nous facilitent l’accès et nous laissent soigner nos patients ».

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 21

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter