Le CHU de Nîmes cache cette fesse que l’on ne saurait voir

Le CHU de Nîmes cache cette fesse que l’on ne saurait voir

21.08.2012
  • 1363713969366467_IMG_88139_HR.JPG

Révolution en septembre au CHU de Nîmes, nous apprend le site Internet « Réseau-CHU » : l’établissement attend en effet la livraison de 7 000 chemises pour patients « ne s’ouvrant plus sur les fesses mais latéralement par bouton-pression » (photo).

Avec cette information de blanchisserie rebondit le feuilleton de l’été dit « des fesses à l’hôpital ». Une saga dans laquelle ont successivement trempé une patiente de 85 ans, une kinésithérapeute puis une généraliste blogueuses, des milliers de pétitionnaires, la ministre de la Santé...

Histoire d’un buzz

Petit rappel : c’est un billet, joliment intitulé « Dignité, mes fesses ! », publié le 27 juillet sur le blog personnel d’une kiné, qui a mis le feu aux poudres. La jeune femme y raconte les mésaventures de Jeanne, 85 ans, tout popotin dehors sans, estime-t-elle, nécessité médicale.

Son récit plaît à une autre blogueuse, Farfadoc, médecin de famille de son état, qui le signale avec succès sur Twitter et lance, dans la foulée, une pétition en ligne « pour des chemises d’hôpital respectant la pudeur et la dignité des patients ». 11 700 signatures à ce jour.

Entre-temps, les réseaux sociaux, la presse nationale et régionale, les journaux télévisés... se sont enflammés pour le sujet. Et la ministre de la Santé, personnellement interpellée par la pétition, est intervenue dans le débat, en répondant à Farfadoc. Dans son message, Marisol Touraine se dit attentive au « problème lié aux blouses d’hôpital » et explique que « si cette question est perçue comme secondaire par certains, elle ne l’est pas à (ses) yeux ».

« J’ai saisi les services du ministère, afin qu’ils me fassent des propositions au retour des congés d’été », indique aussi la ministre. Le CHU de Nîmes, lui, n’a donc pas attendu les experts pour agir. Il a même devancé l’appel puisque sa blouse révolutionnaire et digne est à l’étude depuis... septembre 2011. Ainsi que l’explique « Réseau-CHU », « cette ligne de vêtements hospitaliers (...) a été imaginée par les cadres soignants et le responsable de la blanchisserie » et la réflexion engagée il y a un an « avec un industriel des Vosges, à l’occasion du renouvellement du marché des textiles (de l’établissement) ».

 K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
22.08.2012 à 17h47

« Mme Touraine devrait savoir qu'aux CHRU de Tours, des vrais pyjamas verts sont proposés. D'accord, ce sont les mêmes que pour les patients des services de psychiatrie, ce qui prouve que les malades Lire la suite

Répondre
 
22.08.2012 à 16h03

« Après de nombreux cycles de lavages-entretien, les boutons-pression sont le plus souvent inutilisables. Comment pendront les pans ? Là, les fesses seront surement à nu ! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les dépassements rétablis à l'hôpital, une « insulte à la démocratie » selon les usagers

depassement

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS, usagers) s'offusque de la récente ordonnance rétablissant officiellement les dépassements... 10

Les consultations avancées de médecine générale par les hôpitaux ulcèrent la FMF

fmf

L'organisation par certains hôpitaux de consultations de médecine générale hors les murs de l'établissement, comme à Maubeuge (Nord), fait... 3

Gare au risque cardiovasculaire pendant la vague de froid, prévient la Fédération française de cardiologie

froid

Alors que la vague de froid s'étend ce mercredi à la quasi-totalité de la France, les appels à la vigilance se multiplient. La Fédération... 2

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter