Cancer du sein et vitamine D : l’œuf et la poule

Cancer du sein et vitamine D : l’œuf et la poule

12.07.2012
  • 1342104594364847_IMG_87771_HR.jpg

Une équipe du CLCC Val d’Aurelle de Montpellier montre une augmentation de la carence en vitamine D chez les femmes traitées par chimiothérapie pour cancer du sein. Est-ce le cancer qui augmente la carence en vitamine D ou bien est-ce la carence en vitamine D qui provoque ou accentuerait le risque de cancer ? La réponse n’est pas connue.

Ce travail montre une très grande fréquence des carences en vitamine D chez les patientes ayant un cancer du sein localisé, cette carence augmentant tant en fréquence qu’en profondeur au cours des chimiothérapies néoadjuvantes. En début de traitement, la carence en vitamine D concerne 79,5 % des patientes ; en fin de traitement néoadjuvant, 97,4 % (dont 23,4 % de carences sévères).

Cette étude a été conduite entre mars 2007 et août 2008 auprès de 77 femmes sous chimiothérapie néoadjuvante. Ces patientes ont été comparées à 6 948 femmes témoins. Certes, comme on l’a déjà observé dans la population, les femmes témoins présentent fréquemment un déficit en vitamine D ; mais celui-ci est moindre et moins fréquent que chez les femmes traitées pour un cancer du sein. Par ailleurs, le déficit des femmes sous chimiothérapie s’aggrave en fin de traitement.

Dès lors, faut-il ou non supplémenter en vitamine D les femmes atteintes d’un cancer du sein ? Une étude randomisée de phase III (VITACAL) a été lancée au centre Val d’Aurelle dans le but de connaître l’impact d’une augmentation de la supplémentation en vitamine D chez ces patientes carencées. L’objectif est de comparer deux traitements de supplémentation vitamino-calcique, l’un standard et l’autre comportant une augmentation des doses prescrites de manière adaptée à la carence en vitamine D chez les patientes ayant un cancer du sein.

« Le lien entre cancer du sein et manque de vitamine D est indiscutable tant en terme d’augmentation de la fréquence des cancers qu’un niveau de leur pronostic, indique un communiqué. Néanmoins, il reste une inconnue de taille : le cancer augmenterait-il la carence en vitamine D ou bien est-ce la carence en vitamine D qui provoquerait ou accentuerait le cancer ? »

William Jacot et coll. Breast Cancer Research Treatment, 6 mai 2012.

 DR EMMANUEL DE VIEL
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
12.07.2012 à 20h39

« Et si la carence en vit D protégeait !! Á force de vit D on va scléroser calcifier les vaisseaux. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 1

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 60

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter