Échographies fœtales : la médecine n’est pas un commerce

Échographies fœtales : la médecine n’est pas un commerce

25.06.2012
  • 1340637106361182_IMG_86938_HR.jpg

La Haute Autorité de santé (HAS), saisie par le gouvernement sur le problème des échographies fœtales commerciales, estime dans un rapport publié aujourd’hui, que la pratique commerciale sans visée médicale est « incompatible avec l’exercice d’un médecin ou une sage-femme, car cela serait contraire à leurs codes de déontologie professionnelle ». D’après le Code de la santé publique, « les échographies fœtales à visée médicale ne peuvent être pratiquées que par des médecins, titulaires d’un diplôme interuniversitaire d’échographie en gynécologie-obstétrique ou des sages femmes, titulaires d’une attestation en échographie obstétricale », précise-t-elle. Dans cette optique, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), également sollicitée, préconise de restreindre la pratique de l’échographie fœtale aux professionnels médecins et sages-femmes.

C’est le Collège national des gynécologues et obstétricien français (CNGOF), en décembre 2011, qui a provoqué cette mise au point des autorités sanitaires en demandant une réglementation contre les offres commerciales d’échographies et des centres d’échographies non médicales. « Il faut réserver l’échographie aux gens qui savent s’en servir, les médecins et les sages-femmes », indiquait au « Quotidien » le Dr Jacques Lansac, au nom du syndicat.

Exposition aux ultrasons

La HAS, qui a travaillé sur la définition de l’échographie fœtale en tant qu’acte médical et sur la question des interactions entre les pratiques médicales et commerciales, a élaboré son rapport à partir notamment des codes de déontologie des médecins et des sages-femmes, de l’analyse de la littérature et de la réglementation et de l’audition des représentants des principaux acteurs. L’échographie fœtale « médicale » doit être réalisée dans un but diagnostique, de dépistage ou de suivi et exclusivement pratiquée par des médecins ou des sages-femmes. Si les échographies ne figurent pas explicitement dans la loi comme des actes réservés aux médecins ou aux sages-femmes, la réalisation d’échographies commerciales nécessite toutefois l’acquisition et l’usage de dispositifs médicaux. Or, « tout appareil échographique utilisé sur le territoire français sous un statut de dispositif médical ne doit être utilisé que par des professionnels de santé », rappelle la HAS. « Un usage non-médical constituerait un détournement ». Il reste que le marché d’occasion, ou de « seconde main », des échographes n’est soumis à aucune réglementation. Parmi ses trois recommandations, la HAS préconise un meilleur encadrement juridique de l’acquisition et de la revente des appareils échographiques.

La deuxième recommandation concerne l’évaluation scientifique de l’ensemble des risques associés à la pratique des échographies fœtales. L’absence de données confirmant ou infirmant un risque lié à l’exposition aux ultrasons lors d’une échographie fœtale a conduit l’ANSM à rappeler la nécessité de limiter les durées d’expositions lors des échographies. Par ailleurs, les auditions menées par la HAS ont fait apparaître d’autres types de risques, d’origine psychoaffective.

Enfin, la HAS insiste sur l’importance de la diffusion et de l’encadrement d’une information complète, « compréhensible et cohérente » à destination des futurs parents qui doit porter sur toute échographie fœtale (médicale ou non) et sur l’ensemble des effets de cette pratique.

STÉPHANIE HASENDAHL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... Commenter

Fils de médecins, Macron défend la « révolution » de la santé  Abonné

MACRON

Plutôt qu'un « catalogue d'espoirs déçus », c'est une « vision, un récit, une volonté » que propose Emmanuel Macron dans son ouvrage «... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter