Installation, dépassements : les recommandations de l’Ordre national provoquent de vifs remous internes

Installation, dépassements : les recommandations de l’Ordre national provoquent de vifs remous internes

19.06.2012
  • 1340122387359514_IMG_86485_HR.jpg

La récente prise de position de l’Ordre national des médecins sur l’encadrement de la liberté d’installation et la régulation des dépassements d’honoraires n’en finit plus de faire des vagues, y compris en interne. De nombreux conseils départementaux de l’Ordre seraient prêts à désavouer la direction nationale.

Il y a 15 jours, l’Ordre du Rhône prenait le premier ses distances avec son conseil national. Aujourd’hui, le Dr Bernard Huynh, président de la CSMF Paris, assure dans un communiqué que « certains élus parisiens envisagent de démissionner de leur poste si le conseil départemental de l’Ordre de Paris ne se désolidarise pas des conclusions du séminaire du CNOM de mai dernier ».

Le Dr Catherine Oliveres-Gouthi, conseiller de l’Ordre de Paris, dément être tentée elle-même par la démission. Mais elle assure que l’ensemble des conseillers ordinaux parisiens, à l’exception de ceux qui sont par ailleurs conseillers nationaux, a rédigé en début de semaine une motion adressée au Dr Michel Legmann, président de l’Ordre national. Dans cette motion, ils prennent nettement leurs distances avec les préconisations ordinales, essentiellement sur l’obligation qui serait faite aux jeunes médecins d’aller exercer pendant 5 ans dans une zone sous-médicalisée, dans la région où ils ont fait leurs études. « Les jeunes médecins ne sont déjà pas nombreux à s’installer, estime le Dr Oliveres-Gouthi, les contraindre serait le meilleur moyen de les dissuader de le faire ».

Copie à revoir

Selon Catherine Oliveres-Gouthi, l’Ordre de Paris n’est pas, et de loin, le seul à prendre ses distances avec l’Ordre national. « Sur les 103 conseils départementaux, affirme-t-elle, il y en a environ 80 qui ont rédigé une telle motion ». Ces motions seront évidemment au menu de la session plénière du Conseil national qui doit se tenir le 22 juin à Paris.

Dans un autre conseil départemental, on confirme au « Quotidien » que 18 conseils départementaux (liste non exhaustive) ont d’ores et déjà adressé à l’Ordre national une motion désavouant la prise de position du Dr Legmann. Plusieurs conseils devaient se réunir mardi soir en séance plénière pour arrêter leur position. Si le mouvement faisait tache d’huile, ce serait la crise au sein de l’institution ordinale.

Initialement programmée pour avaliser les préconisations faites par l’Ordre le mois dernier, la session plénière du 22 juin risque d’être perturbée par les motions des départements frondeurs, tout autant que par la levée de boucliers des syndicats étudiants. « L’Ordre a intérêt à revoir sa copie », prévient le Dr Oliveres-Gouthi.

 HENRI DE SAINT ROMAN ET ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 11 Commentaires
 
20.06.2012 à 18h11

« C'était une belle aventure de s'installer en libéral. Á qui le tour ? »

Répondre
 
20.06.2012 à 12h48

« Des commentaires me font "bondir". Eh oui les études des médecins sont payées par l'état comme toutes les études de l'enseignement supérieur PUBLIC, cela dit, si les enseignants et tous les autres f Lire la suite

Répondre
 
20.06.2012 à 10h46

« Le changement, c'est maintenant. lol »

Répondre
 
20.06.2012 à 09h50

« Nos études sont financées par l'état et tant mieux puisque cela assure une certaine égalité des chances. Pensez au coût des écoles de commerce. Nos études ne sont pas plus longues que maintenant n'i Lire la suite

Répondre
 
20.06.2012 à 07h10

« Faut-il empêcher plus de deux mandats à l'Ordre qu'il soit départemental régional ou national, cela éviterait des délires comme celui du président actuel qui ne représente plus personne et professi Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 4

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 11

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter