Un pacte pour l’égalité : MG France poursuit son combat pour les femmes médecins

Un pacte pour l’égalité : MG France poursuit son combat pour les femmes médecins

14.06.2012
  • 1339686761358099_IMG_86158_HR.jpg

MG Femmes, branche du syndicat MG France, a signé ce jeudi le Pacte pour l’égalité, document qui réunit « 20 propositions pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes ». Issu des travaux du Laboratoire de l’Égalité (association qui défend l’égalité professionnelle entre hommes et femmes), ce texte « correspond tout à fait aux attentes des femmes médecins », explique le Dr Geneviève Royannez, secrétaire générale adjointe de MG France.

« Nous sommes concernées en tant que femmes, mais aussi en tant que médecin d’une patientèle féminine. Notre cabinet libéral est un véritable observatoire social », plaide-t-elle.

Le cheval de bataille des femmes de MG France reste la création d’un avantage supplémentaire maternité (ASM). Ce complément de prestations, dont le montant pourrait être équivalent à un SMIC brut par mois d’arrêt, serait versé aux 15 000 femmes médecins de secteur I.

Une couverture insuffisante en libéral qui pousse les femmes vers le salariat

« L’idée se répand chez les médecins spécialistes et les paramédicaux », se réjouit le Dr Royannez.

Pour le Dr Marie-Hélène Certain, vice-présidente de MG France, la féminisation de la profession est « une préoccupation qui dépasse la problématique hommes-femmes. L’impact du phénomène se retrouve aussi dans les territoires, en manque de médecins ». Faute de couverture sociale suffisante en libéral, les jeunes femmes médecins se tournent vers le salariat, indique-t-elle.

La cellule « Femmes » du syndicat espère que le bureau national s’emparera du sujet, lors du prochain comité de direction, à la fin du mois. « Nous allons aussi donner à cette signature un retentissement maximum auprès de nos adhérents », promet le Dr Jacques Battistoni, secrétaire général du syndicat – et l’un des rares hommes présents à la signature du Pacte.

 ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
SANCHA PENSA Médecin ou Interne 29.07.2015 à 09h10

Moi si

Répondre
 
15.06.2012 à 12h03

« Je suis femme médecin retraitée et n'ai jamais vu, dans mon exercice libéral où était la différence avec mes collègues hommes. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du col de l'utérus : le frottis permet d'éviter 9 cas sur 10

FROTTIS

« Grâce au frottis de dépistage, le cancer du col de l’utérus peut être évité dans 9 cas sur 10 », rappelle l'Institut national du cancer (I... Commenter

Hamon et Valls, deux candidats qui bousculent les médecins libéraux

hamon valls

Benoît Hamon a créé la surprise ce dimanche en remportant avec 36,3 % des voix le premier tour de la primaire à gauche devant l'ex-Premier... 1

Souffrance des soignants : la plateforme SPS a reçu 250 appels depuis fin novembre, surtout des femmes

sps

La plateforme d'appel* de l'association Soins aux professionnels de santé (SPS), lancée le 28 novembre et présidée par l'ancien patron du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter