Maladies professionnelles : Troubles musculo-squelettiques et souffrance psychique sont en tête

Maladies professionnelles : Troubles musculo-squelettiques et souffrance psychique sont en tête

05.06.2012
  • 1338907843355201_IMG_85393_HR.jpg

Le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » (BEH) publie ce mardi les résultats du programme de surveillance des maladies à caractère professionnel (MCP) - hors cadre des maladies professionnelles indemnisables -, mis en place par l’Institut de veille sanitaire, en collaboration avec l’Inspection médicale du travail.

Le dispositif destiné à évaluer l’impact du travail sur la santé, s’appuie sur un réseau de médecins du travail volontaires signalant toutes les MCP rencontrées durant des périodes de deux semaines prédéfinies baptisées « Quinzaine MCP ».

Les femmes plus que les hommes

En 2008, huit régions ont participé aux Quinzaines : Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Midi-Pyrénées, Paca, Alsace, France-Comté, Aquitaine et Centre, mobilisant 964 médecins du travail volontaires, soit 33 % des médecins du travail de ces régions. La population de salariés surveillée couvre tous les secteurs d’activité avec toutefois une surreprésentation du secteur industriel et une sous-représentation des secteurs de l’administration et de l’éducation-santé-action. Les résultats mettent en évidence des prévalences plus élevées chez les femmes que chez les hommes, à l’exception des troubles de l’audition.

Les principales pathologies signalées sont les troubles musculo-squelettiques (TMS) : 52 % chez les hommes et 53 % chez les femmes, suivis par la souffrance psychique : 20 % chez les hommes et 31 % chez les femmes. Pour l’ensemble des pathologies et quel que soit le sexe, les prévalences augmentent avec l’âge jusqu’à la tranche d’âge 45-55 ans.

« Ce résultat confirme l’intérêt particulier qui doit être porté aux salariés vieillissants », constatent les auteurs de l’étude dirigée par Madeleine Valenty. L’analyse des TMS signalés montre des prévalences élevées dans les secteurs de la construction, de l’industrie, et de l’agriculture. Les principales localisations des TMS chez les hommes sont le rachis, l’épaule et le coude ; chez les femmes, on retrouve le rachis, l’épaule mais aussi les syndromes canalaires du membre supérieur. Les ouvriers sont les plus souvent atteints, suivis des employés.

Les facteurs relationnels et organisationnels

La souffrance psychique est, quant à elle, plus fréquemment observée dans le secteur financier, dans l’industrie et dans l’administration publique. Dans tous les secteurs d’activité, le sexe ratio est de 2 femmes pour 1 homme, sauf dans le secteur de la construction où il est de 8 femmes pour 1 homme. « Si on s’intéresse aux agents d’expositions signalés par les médecins, les facteurs relationnels et organisationnels sont évoqués comme associés à la souffrance psychique signalée », commentent les auteurs de l’étude.

Grâce aux Quinzaines MCP, il est possible de décrire la fréquence des affections observées par les médecins du travail et jugées par eux imputables au travail. Selon eux, la « description par secteur d’activité et par catégorie socioprofessionnelle réalisée régulièrement devrait permettre de repérer les secteurs et les catégories socioprofessionnelles à plus fortes prévalences, et d’en suivre l’évolution ». L’extension à l’ensemble du territoire national est prévue dans le cadre du Plan santé au travail 2010-2014. En 2012, le programme s’étend sur 15 régions. « Ces résultats sur l’altération de la santé liée au travail constituent des outils d’observation, d’aide à la décision et d’information d’une importance majeure », concluent-ils.

STÉPHANIE HASENDAHL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter