Traitement de la lithiase - Prendre en compte les aspects économiques

Traitement de la lithiasePrendre en compte les aspects économiques

31.05.2012
Les urologues travaillant en établissement privé ne peuvent faire l’impasse du coût réel des technologies de pointe utilisées en urologie, particulièrement dans le traitement des calculs. En effet, la part remboursée à l’établissement (GHS) ne couvre pas toujours les frais réels du geste réalisé, si l’on inclut le matériel, le personnel, les assurances et autres charges, comme l’explique le Dr Jean-Romain Gautier.
  • 1338428510351401_IMG_84395_HR.jpg

AVEC, CHAQUE ANNÉE, en France, une prévalence de 10-12 %, une incidence de 30/100 000 et 125 000 coliques néphrétiques, les lithiases urinaires sont fréquentes et entraînent le recours à environ 50 000 lithotripsies, 40 000 urétéroscopies (rigides ou souples), près de 2 000 néphrotomies percutanées et moins de 200 chirurgies ouvertes.

Lithotripsie extracorporelle.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... 1

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter