Un plan d’urgence pour éradiquer la polio

Un plan d’urgence pour éradiquer la polio

25.05.2012
  • 1337960652352320_IMG_84673_HR.jpg

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef ont lancé un plan d’urgence contre la poliomyélite, alors que des flambées sont apparues ces dernières années en Chine et en Afrique de l’Ouest, où la maladie avait disparu. « L’éradication de la polio est sur le point soit de réussir, soit d’échouer », a averti Margaret Chan. La directrice générale de l’OMS a appelé les États à « agir mieux et plus vite, en se concentrant sur les zones où les enfants sont les plus vulnérables. »

Lors de la réunion en avril dernier à Genève, le groupe d’experts de l’OMS sur la vaccination (SAGE) a longuement discuté de ce plan d’action d’urgence, pour remettre sur les rails les efforts d’éradication de la polio en Afghanistan, au Nigeria et au Pakistan. Dans ces trois pays où la maladie reste endémique, une augmentation alarmante des cas a été enregistrée en 2011.

Le Groupe stratégique s’est inquiété des lacunes au niveau du financement 2012 et 2013. « Il serait extrêmement tragique de manquer cette occasion d’éradiquer la poliomyélite et ce serait gâcher les investissements considérables qui ont été faits dans ce but, avec des conséquences pour toutes les activités de vaccination, en particulier dans les pays les plus démunis », a souligné le Groupe.

945 millions de dollars à récolter

Ce d’autant plus que des nouvelles positives sont venues d’un pays comme l’Inde, qui a longtemps suscité l’inquiétude, et qui, en février 2012, a été déclaré exempte de poliomyélite. De plus, le nombre de cas de polio dans le monde a été moins important au cours des quatre premiers mois de 2012 que pendant la même période durant toute autre année.

L’OMS et ses partenaires du plan d’urgence, dont la Fondation Bill & Melinda Gates et le Rotary International estiment qu’il pourrait y avoir d’ici 10 ans quelque 200 000 enfants paralysés par an dans le monde si la maladie n’est pas éradiquée totalement. Outre les enjeux humains, l’élimination de la pliomyélite engendrerait des bénéfices nets de 40 à 50 millions de dollars dans le monde, surtout dans les pays à faible revenu d’ici 2035. L’organisation estime qu’il manque quelque 945 millions de dollars, soit la moitié des fonds nécessaires, pour atteindre ce but.

Le conseil exécutif de l’OMS entend soumettre d’ici samedi à l’assemblée générale une résolution faisant de l’éradication de la polio une urgence pour la santé publique mondiale.

CÉCILE RABEUX
Source : Lequotidiendumedecin.fr

A la une

add

Santé au travail, médiateurs, coaching : comment Touraine veut « soigner les soignants » dans les hôpitaux

touraine

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, le plan d'action du gouvernement visant à améliorer les conditions de travail des... 7

Vaccination par les pharmaciens, protection maternité : le budget de la Sécu définitivement adopté

vaccin ph

Le Parlement a adopté définitivement ce lundi, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le PLFSS 2017 (projet de loi de financement de...

Fils de médecins, Macron défend la « révolution » de la santé  Abonné

MACRON

Plutôt qu'un « catalogue d'espoirs déçus », c'est une « vision, un récit, une volonté » que propose Emmanuel Macron dans son ouvrage «...

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter